Les magasins Intersport du Nord et du Pas-de-Calais touchés par une cyberattaque

L’enseigne Intersport est victime d’une cyberattaque qui touche un groupement de magasins dans la région Nord depuis ce mercredi 23 novembre. L’impact est encore important dans de très nombreux magasins de la région qui fonctionnent avec des caisses de secours. La direction indique que le problème est en cours de résolution.



Temps de lecture :
2 minutes


L’affiche posée sur le comptoir d’accueil du magasin Intersport à Arques, situé dans la zone des Frais-Fonds, est sans équivoque : « Chers clients, nous sommes confrontés actuellement à une cyberattaque des serveurs d’Intersport qui nous empêche l’accès à nos caisses, au service de carte de fidélité et au service de carte cadeau », est-il inscrit.

Vendredi noir

Le piratage s’est produit mercredi 23 novembre et semble toujours impacter le service clients en magasin. « C’est une cyberattaque qui touche un groupement de magasins sur la région Nordindique la direction d’Intersport. Le problème est assez circonscrit, c’est une partie infime si l’on considère l’ensemble de nos 780 magasins en France. » Mais dans le Nord et le Pas-de-Calais, de nombreux magasins sont touchés en cette période de grosses promotions du Black Friday. « Pour nous, ce n’est jamais le bon moment. Sur un peu de moments creux », souligne-t-on chez Intersport.

À Arques comme à Calais, Noyelles-Godault ou Faches-Thumesnil, de nombreux magasins sont toujours gênés sur le service en caisse et fonctionnent avec des dispositifs de secours. « Les magasins travaillent avec des caisses sans connexion informatique, qui ne sont pas reliés à notre réseau central », détaille-t-on dans le groupe de sport. Les magasins ont pu ouvrir normalement ce jeudi 24 novembre comme la veille, au premier jour de l’attaque. « On travaille avec des caisses manuelles, on doit tout noter à la main pour faire en sorte que les stocks suivent, ce qui provoque parfois un peu d’attente », explique un gérant de magasin. Le personnel reste encore dans l’attente de nouvelles mesures. « Le problème est en cours de résolution », assure-t-on chez Intersport. Et sur un potentiel vol de données des fichiers clientèle, Intersport se veut rassurant : « Nous n’avons pas d’inquiétudes particulières. »

Pas la première tentative

Ce n’est pas la première fois que le groupe de sport aurait été confronté à des tentatives de cyberattaque, « on a souvent eu le cas mais la fiabilité de notre système nous a permis de les éviter. » Pas cette fois. Et sur la question d’une éventuelle rançon, l’entreprise botte en touche et évacue la question par un « pas de commentaire ».

Pour rappel, dans l’Audomarois, le 4 novembre, Cartonnerie Gondardennes a été victime d’une cyberattaque, l’usine avait dû être partiellement mise à l’arrêt.





Lire aussi

Éric Merlier, l’ancien curé de Saint-Omer, est décédé

« Le Secret de La Coupole », le centre d’histoire et de mémoire se raconte en bande dessinée

Législatives : l’élection de Bertrand Petit peut-elle être annulée ? Réponse imminente



Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :

Faits divers Saint-Omer Internet Économie Réseaux informatiques Noyelles-Godault (62950, ​​Pas-de-Calais) Arques (62510, Pas-de-Calais) Intersport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *