le coup de gueule du député Philippe Vigier sur la réintégration des soignants

GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP Cette photographie prise le 24 novembre 2022 montre une vue générale de l’Assemblée nationale alors que le ministre français de la Justice Eric Dupond-Moretti (C) s’exprime lors d’une session sur les propositions du parti La France Insoumise (LFI) à Paris. (Photo de Geoffroy Van der Hasselt / AFP)

GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Une vue générale dans l’Assemblée nationale, à Paris, le 24 novembre 2022.

POLITIQUE – À peine entamée, le débat enflammé sur la proposition d’interdiction de la corrida s’est arrêté net à l’Assemblée nationale ce jeudi 24 novembre, où le député LFI Aymeric Caron a retiré son texte en s’important contre les centaines d’amendements « d’obstruction ».

Si bien que les Insoumis ont ensuite décidé de passer directement à l’examen du texte sur la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid-19, jugeant qu’il avait plus de chances d’être adopté, le Rassemblement national et une grande parti des députés LR étant favorables à cette mesure.

Lors des débats, le député démocrate Philippe Vigier s’est illustré par un coup de gueule à la tribune (à écouter dans la vidéo plus bas), lui qui a perdu un frère à cause de l’épidémie.

« Moi j’ai un frère médecin de la réserve sanitaire qui est mort au combat. Il est mort au combat pour protéger des gens, pourquoi ? Parce qu’il n’était pas vacciné et parce qu’il a contracté la Covid, alors je vous en prie de grâce, soyez prudents ! »a exhorté le député à l’attention de ses collègues.

« Et je ne voudrais pas enfin, que dans quelques années, qu’un ministre de la Santé soit convoqué dans la Cour de Justice de la République parce qu’on n’a pas protégé nos personnels »at-il ajouté. « Ce que nous avons fait, nous l’avons fait avec fierté, et enfin je n’oublie pas chers collègues de la NUPES, (…) le jour où la Haute autorité de santé donnera le blanc-seing, (.. .) là nous suivrons ses prérogatives ».

« Vous n’êtes jamais venus dans un labo ! »

Avant cela, Philippe Vigier s’était aussi emporté à proposer des tests PCR pour les soignants non-vaccinés, s’ils étaient réintégrés : « Vous allez m’expliquer à moi, biologiste, que tous les matins, on vous fait un test PCR et qu’on prend le résultat le soir ? Mais attendez, vous n’êtes jamais venus dans un labo ! (…) C’est inacceptable de dire cela, ça ne tient pas la route une seule seconde. (…) Moi je vous propose, collègues, les travaux pratiques : vous allez venir lundi matin 7 heures, on les fera, et vous verrez ce qui se passera ».

Dimanche, le ministre de la Santé François Braun avait annoncé sur RTL qu’il se prononçait sur la réintégration ou non des soignants non vaccinés lorsqu’il avait reçu l’avis de la Haute autorité de Santé et du Comité consultatif national d’éthique.

« Le problème des soignants non vaccinés est à deux niveaux »a expliqué le ministre, qui était interrogé sur cette option face à la pénurie de soignants dans les hôpitaux.

« Il est d’abord à un niveau de sécurité sanitaire : accepte-t-on que des gens qui ne sont pas suffisamment protégés soient à proximité des gens les plus fragiles ? »s’est-il interrogé, rappelant qu’« on meurt encore du Covid en France tous les jours ».

Et par ailleurs, « il y a un problème d’éthique »at-il ajouté, notamment par rapport aux soignants qui ont joué le jeu au plus fort de la crise Covid et qui ont « tenu la ligne ».

À voir également sur Le HuffPost :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *