MaPrimeRenov’ : montant, bénéficiaires… les modalités du nouveau prêt à taux zéro pour financer les travaux

Le gouvernement veut inciter les ménages à la rénovation énergétique des logements et lance un nouvel outil pour compléter les aides déjà existantes : un prêt à taux zéro pour financer le reste à charge.

C’est un des grands chantiers du gouvernement : la rénovation énergétique des logements.

Outre les nombreuses aides proposées par le dispositif mis en place avec MaPrimeRenov, afin d’améliorer la performance énergétique des domiciles des Français, le gouvernement s’est rendu compte que certains ménages ne pouvaient même pas investir.

Alors un nouvel outil a été lancé comme l’a annoncé ce jeudi 17 novembre, le ministre du Logement, Olivier Klein sur RTL.

Le dispositif MaPrimeRenov « a permis de rénover 1,5 million de foyers. Et pour mieux accompagner les plus modestes, nous modifions en place l’éco-prêt à taux zéro« .

Qu’est-ce que ce prêt à taux zéro proposé ?

Ce prêt à taux zéro permet de cumuler toutes les aides proposées par MaPrimeRenov, mais aussi par les collectivités locales et d’y ajouter ce prêt pour éviter que le reste à charge après les travaux ne soit trop important.

« Aujourd’hui il y a des aides importantes, une famille qui par exemple 20 000 euros de chantier pour passer d’une chaudière au fioul à une chaudière à granulés aura une aide d’environ 15 000 euros, ça dépendra de ses ressources, et il y aura un reste à charge », a expliqué le ministre.

Et ce reste à charge pourra ainsi être réduit grâce à ce prêt à taux zéro (PTZ).

Un décret prévoit les conditions d’attribution de ce prêt pour effectuer des travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement

Comment en bénéficier ?

Comme il faut bénéficier du dispositif MaPrimeRenov, il est impératif que ce soit le conseiller de France Renov qui se charge du dossier et de la demande auprès de la banque.

Mais tous les bénéficiaires de MaPrimeRenov pourraient être éligibles.

Il faut donc au préalable être accompagné par un conseiller spécifique sur votre commune ou dans votre département.

« Et si vous êtes éligible à MaPrimeRénov’pour des raisons de ressources moyennes, vous aurez droit à ce prêt à taux zéro pour compléter l’aide de l’État », explique le ministre.

Il faudra ensuite faire la demande à la banque partenaire après avoir obtenu l’accord de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Dans quelles banques ?

Le ministre a précisé que pour l’instant la Banque Populaire et la Caisse d’Épargne proposaient déjà ce prêt.

Mais dès 2023, d’autres banques pourront le faire également et notamment la Banque Postale, le Crédit Agricole et le Crédit Mutuel, comme le rapporteur Les Echos.

Quel plafond ?

Ce prêt à taux zéro est plafonné à 30 000 euros. Mais il s’agit d’un crédit, donc il faudra le rembourser, mais sans aucun coût au niveau des intérêts, ce qui permet de financer plus facilement les travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *