Les notes du match Eleven All Stars / Eleven All Stars / France-Espagne (2-0) / SOFOOT.com

  1. SOFOOT.com

  2. // Onze All Stars
  3. // France-Espagne (2-0)

Le match d’une équipe de France à ne pas manquer ce samedi soir n’était pas celui des Espoirs contre la Norvège, mais le Onze All Stars qui a vu s’opposer, au stade Jean-Bouin à Paris, la crème du Jeu de contraction français et espagnol. Les Bleus ont surclassé la Roja (2-0) dans une ambiance folle, et avait bien mérité un bulletin de notes tout beau. Et même ceux qui ont assuré l’avant-match ont le droit à leur appréciation.


Modifié

Les joueurs

Djilsi

Donner une note

Il y avait la casquette d’Olivier Kahn, le béret de Lev Yachine et le casque de Petr Čech ; il y aura désormais le bonnet de Djilsi.

Domingue

Donner une note

Inoxtag

Donner une note

Même seul sur une île déserte, on le sentait moins perdu.

Alonz

Donner une note

Le poumon des bleus. Et si Paris avait enfin trouvé le milieu qui lui manquait depuis 2018 ?

Braks

Donner une note

Entre être un latéral droit de devoir ou l’attaquant un peu brouillon qui oublie ses partenaires, il va falloir choisir un camp.

Michou

Donner une note

Muscle ton jeu ! Muscle ton jeu, Michou… Si tu ne muscles pas ton jeu, fais attention… Je t’assure, tu vas voir. Tu vas avoir des déconvenues parce que t’es trop gentil.

Arsène

Note de rédaction

73 ans

Donner une note

Oui.

Tontons

Donner une note

Il a fait l’offense de ne pas chanter La Marseillaise. Mais il a le droit, car en réalité, il est suisse. Tonton du bled.

Yannou

Donner une note

La crinière de Mattéo Guendouzi sur le crâne, l’assurance de Raphaël Varane derrière et la virtuosité d’Aurélien Tchouaméni à la relance. Tout ce qu’il faut pour aller au Qatar, en somme.

bibi

Donner une note

Qui ça ?

Carlito

Donner une note

Pas facile de démarrer un match sans son compère historique. Et dire qu’il était promis à une superbe carrière dans le camp d’en face…

Amine

Note de rédaction

Encouragements

Donner une note

L’attaquant besogneux et poissard d’une équipe de rêve. Stéphane Guivarc’h à l’été 1998.

Gamelle

Donner une note

Il a tellement travaillé son haut du corps qu’il en a oublié la partie football. Houssem Aouar depuis un an.

Sacha

Donner une note

Il n’y a pas que dans Pokémon que Sacha aura atteint son fils prime cette semaine.

Yass Encore

Donner une note

Boumé

Note de rédaction

700 kilomètres

Donner une note

Il a fait Marseille-Paris à pied, en conduite de balle, pour voir Leo Messi débarquer à Paris il ya un an. UN La Pulga de faire de même en l’honneur du nouveau prince de la capitale, désormais.

Bruce Grannec

Donner une note

PFUT (Paulette)

Donner une note

Définitivement rien à voir avec l’Aigle des Açores.

Le Bouseuh

Donner une note

Rivenzi

Note de rédaction

Boycotter

Donner une note

Zack Nani

Donner une note

Les autres

Laurent Paganelli

Donner une note

Une apparition christique pendant l’échauffement, dans la peau de l’interviewé, pour une fois. En voilà un qui va nous manquer, pendant ce mois sans Ligue 1.

SDM

Note de rédaction

100-8

Donner une note

Honnête au micro, mais son double mètre aurait peut-être été encore plus utile sur corner.

Niska

Note de rédaction

Matuidi Charo

Donner une note

Il a lancé l’hymne « Matuidi Charo » du mauvais côté de la rue et dans le mauvais stade, mais on ne lui en voudra pas.

La sono de Jean-Bouin

Donner une note

Indispensable à la fête et pourtant bel et bien aux abonnés absents. Karim Benzema.

Par Jérémie Baron, à Jean-Bouin

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *