Le succès du lancement d’Artemis 1 par la NASA rapproche l’humanité d’un retour sur la Lune

La mission Artemis 1 de la NASA a enfin pu décoller. Une réussite importante pour le retour de l’Homme sur la Lune.

La mission Artémis 1 de la NASA a enfin pu décoller après plusieurs rapports dus à des problèmes de moteur, des fuites de carburant ou des caprices de Mère Nature, ne sont parvenus à l’agence spatiale américaine d’autre choix que de reporter. C’est la première fois que le Space Launch System (SLS), la plus puissante fusée de la NASA à l’heure actuelle, et le vaisseau Orion volent ensemble : cela marque aussi désormais le début du programme Artemis de l’agence, program qui doit permettre le retour de l’Homme à la surface de la Lune.

La mission Artemis 1 de la NASA a enfin pu décoller

Il y a eu un moment très tendu avant cette tentative réussie de lancement, la NASA n’était pas certaine que la fusée décollerait. L’équipe avait en effet découvert une fuite dans la valve de réapprovisionnement de l’hydrogène liquide, il a fallu quelque temps pour resserrer tout cela. De plus, l’US Space Force a dû réparer le radar chargé de suivre le lancement de la fusée parce que celui-ci était déconnecté. Finalement, l’équipe au sol a pu réparer la fuite d’hydrogène et la Space Force a trouvé le problème du radar, un switch Ethernet défectueux.

La NASA a dû repousser le décollage d’Artemis 1 d’environ une heure, mais ce fut le dernier rapport en date. La fusée SLS a pu décoller. La capsule Orion a déployé avec succès ses panneaux solaires quelques minutes plus tard et l’alimentation des moteurs a été coupée pour la séparation et pour que ceux-ci puissent retomber dans l’Océan Atlantique. Le deuxième étage de la fusée a allumé son moteur pour envoyer Orion sur sa trajectoire vers la Lune. Celui-ci s’est séparé à son tour, livré le vaisseau entamer son voyage de quatre semaines autour de la Lune, avant de revenir sur Terre. Pendant son voyage, la capsule déploiera 10 CubeSats conçus pour mener diverses analyses qui permettront les futures missions dans l’Espace profond.

Une réussite importante pour le retour de l’Homme sur la Lune

Artemis 1 doit offrir à la NASA les données nécessaires pour que l’agence puisse assurer aux astronautes un voyage sûr vers la Lune à bord de la capsule Orion. Le programme donne aussi à l’agence l’opportunité de voir si le bouclier thermique du vaisseau peut protéger suffisamment les astronautes à bord lorsqu’ils rentrent dans l’atmosphère et qu’ils amerrissent dans l’Océan Pacifique. Si tout se passe bien, la NASA sera en mesure de préparer Artemis 2, la première mission habitée d’Orion qui verra des astronautes évalués autour de la Lune.

1 réflexion sur “Le succès du lancement d’Artemis 1 par la NASA rapproche l’humanité d’un retour sur la Lune”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *