le nouveau PDG révèle le chaos dans la gestion de l’entreprise

Alors que l’affaire FTX bat son plein suite aux événements récents, il s’avère que la gestion de l’entreprise elle-même était catastrophique depuis un bon moment déjà. John Ray III, le nouveau PDG de FTX, parle d’une situation sans précédent : « jamais, au cours de ma carrière, je n’ai vu un échec aussi complet des contrôles d’entreprise et une absence aussi totale d’informations financières fiable qu’ici. »

Une gestion de FTX catastrophique

Les documents récemment déposés par le nouveau PDG de FTX, à savoir John Ray III, font état d’un constat criant quant à la gestion de l’échange.

🔴 DIRECT – Suivre l’affaire FTX en temps réel

John Ray III, dont le nom reste relativement peu connu au sein de l’Europe, a bénéficié d’une expérience de plus de 40 ans dans la gestion d’entreprises en faillite. Il est notamment connu pour avoir tenu tête à Wall Street lorsqu’il avait eu à gérer le cas d’Enron, qui était alors l’une des plus importantes entreprises américaines avant de devenir l’un des symboles majeurs de la dérive du capitalisme de par ses innombrables fraudes et manipulations.

Et pourtant, même après de telles expériences, son constat est accablant concernant le chaos au sein de FTX :

« Jamais, au cours de ma carrière, je n’ai vu un échec aussi complet des contrôles d’entreprise et une absence aussi totale d’informations financières fiables qu’ici. De l’intégrité compromise des systèmes et de la surveillance réglementaire défectueuse à l’étranger, à la concentration du contrôle entre les mains d’un très petit groupe d’individus inexpérimentés, peu avertis et potentiellement compromis, cette situation est sans précédent. »

À titre d’exemple, le groupe FTX n’aurait pas « maintenu un contrôle centralisé » concernant sa trésorerie, ne comporterait pas de listes de comptes bancaires clairs et ordonnées, et n’aurait pas prêté « suffisamment d’attention à la solvabilité de ses partenaires bancaires ». La communication interne semblait également peu professionnelle étant donné l’ampleur de FTX :

« Par exemple, les employés du groupe FTX soumettaient des demandes de paiement par le biais d’une plateforme de chat en ligne où un groupe disparate de superviseurs approuvait les décaissements en répondant par des emojis. »

👉 FTX : les réponses à toutes vos questions sur l’affaire qui secoue les cryptomonnaies

Alyra, des formations pour intégrer l’écosystème blockchain ⛓️

Des failles innombrables

Il semblerait même que les fonds de FTX eux-mêmes étaient à risque : John Ray III parle notamment de « pratiques inacceptables » en cet effet, et il mentionne l’utilisation d’un groupe de messagerie instantanée non sécurisée sur laquelle étaient transmises des clés privées confidentielles ainsi que « des données extrêmement sensibles ».

Au sein de l’entreprise même, le nouveau PDG révèle que les fonds à disposition ont été utilisés pour acheter des biens immobiliers et différents achats pour certains employés et conseillersle tout inscrit à travers une documentation incomplète.

Par ailleurs, diverses succursales de FTX, notamment celles d’Antigua et des Bahamas (FTX Digital Markets), ne disposaient pas des méthodes de gouvernance d’entreprises appropriées. Certaines n’avaient même jamais tenu la moindre réunion avec leur conseil d’administration.

Enfin, John Ray III affirme avec fermeté que Sam Bankman-Fried n’a plus rien à voir avec FTX :

« Enfin, et c’est essentiel, les Débiteurs ont clairement indiqué aux employés et au public que M. Bankman-Fried n’est pas employé par les Débiteurs et ne parle pas en leur nom. M. Bankman-Fried, actuellement aux Bahamas, continue à faire des déclarations publiques erratiques et trompeuses. »

👉 À lire également – Le gouvernement bahaméen détient les actifs de FTX Digital Markets depuis plusieurs jours

Rejoignez des experts et une communauté Premium

PRO

Investissez dans vos connaissances crypto pour le prochain bullrun

icône de grille-pain

Source : Document officiel

Infolettre 🍞

Recevez un récapitulatif de l’actualité crypto chaque lundi par mail 👌

Ce qu’il faut savoir sur les liens d’affiliation. Cette page présente des actifs, des produits ou des services relatifs aux investissements. Certains liens présents dans cet article sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un produit ou que vous vous inscrivez sur un site depuis cet article, notre partenaire nous reverse une commission. Cela nous permet de continuer à vous proposer des contenus originaux et utiles. Il n’y a aucune incidence vous concernant et vous pouvez même obtenir un bonus en utilisant nos privilèges.

Les investissements dans les crypto-monnaies sont risqués. Cryptoast n’est pas responsable de la qualité des produits ou services présentés sur cette page et ne pourrait être tenu responsable, directement ou indirectement, par tout dommage ou perte supplémentaire suite à l’utilisation d’un bien ou service mis en avant dans cet article. Les investissements liés aux crypto-actifs sont risqués par nature, les lecteurs doivent faire leurs propres recherches avant d’entreprendre toute action et n’investir que dans les limites de leurs capacités financières. Cet article ne constitue pas un conseil en investissement.

Recommandations de l’AMF. Il n’existe pas de rendement élevé garanti, un produit présentant un potentiel de rendement élevé implique un risque élevé. Ce prix de risque doit être en adéquation avec votre projet, votre horizon de placement et votre capacité à perdre une partie de cette épargne. N’investissez pas si vous n’êtes pas prêt à perdre tout ou partie de votre capital.

Pour aller plus longe, lisez nos pages Situation Financière, Transparence du Média et Mentions Légales.

1 réflexion sur “le nouveau PDG révèle le chaos dans la gestion de l’entreprise”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *