La révolution des PC ARM est en route, ils pèseront bientôt 30% du marché

Alors que les Mac sous SoC ARM se vendent comme des petits pains dans un marché en contraction, certains analystes projettent une projection forte des PC sous ARM dans les mois et années à venir. Ils pourraient représenter 30 % du marché d’ici quatre ans.

Depuis fin 2020, Apple a dépassé sa transition, non encore finalisée, vers les puces ARM, abandonnant derrière lui les processeurs Intel. Une petite révolution dans le marché de l’informatique grand public, qui n’a fait que conforter des efforts initiés précédemment par Qualcomm et une réalité : les puces RISC ont le vent en poupe, portées par l’omniprésence des smartphones.

Lors d’un évènement, Steve Brazier, président directeur général de Canalys, cabinet d’analyse de marchés, a ainsi indiqué que « d’ici 2026, pas 2050, mais 2026, dans quatre ans, la moitié des processeurs du Cloud reposeront sur une puce ARM, et 30 % des PC seront équipés d’un processeur ARM ».

Pomme en fer de lance…

Selon sa société, les puces ARM contrôlent d’ores et déjà une partie non négligeable du marché des PC, en grande partie grâce à Apple et ses Mac, dont les ventes semblent résister au marasme et même au repli des ventes au niveau mondial, de l’ordre de 15 % au troisième trimestre de cette année.

À l’heure actuelle, presque 100 % des Mac vendus par Apple sont ARM, précise Canalys. Demeurent en effet encore sous les processeurs Intel le Mac Pro, par exemple, ainsi que le Mac mini haut de gamme. Avec ses Mac Apple Silicon et pour le troisième trimestre 2022, le géant de Cupertino contrôlait environ 13,5 % du marché des PC, selon IDC, derrière Lenovo, numéro 1, HP, numéro 2 et Dell, en troisième position avec 16,1 %. Néanmoins, cette quatrième position cache deux bonnes nouvelles pour Apple. D’une part, la société a vendu plus de Mac pendant le troisième trimestre 2022 (10,06 millions) que durant le même trimestre en 2021 (7,174). D’autre part, la firme californienne ne vend que des machines premium, ce qui fait qu’elle a généré beaucoup plus de valeur pour un nombre moindre de ventes.

… et bientôt le monde PC sous Windows

Si les Mac sont les plus notables et les plus intéressants des PC sous ARM, en matière de potentiel, les Chromebook sous ARM sont également présents sur le marché, sans être toutefois très populaires.
En cette fin d’année 2022, et selon les instituts de recherches interrogés, les parts de marché contrôlées par les PC ARM oscillent entre 13 et 15%, ce qui marque dans les deux cas une progression assez forte par rapport au 9,4% du deuxième trimestre 2022.

Le patron de Canalys est persuadé qu’ARM a le potentiel pour grossir encore plus, surtout si des gros vendeurs de PC, qui sont pour l’instant surtout fidèle à Intel et AMD, adoptent des puces ARM.

Les efforts de Microsoft pour faciliter le développement d’applications pour Windows sur ARM sont un premier pas essentiel dans ce sens. Les annonces toutes récentes de Qualcomm devraient également apporter un grand vent d’air frais sur le marché des PC. La société de San Diego vient de lever un bout du voile sur le futur de sa puce ARM pour PC. Elle n’a été introduite pour l’heure qu’Oryon, le cœur de ce qui sera le principal concurrent des M1 et M2. Mais ce pourrait être l’arme que les PC Windows sous ARM attendaient pour pouvoir répondre à l’insolent succès des Mac Apple depuis deux ans.

Reste qu’il faudra au moins cela pour que les PC ARM gagnent les 15 % de parts de marché qui leur manquent encore dans les quatre années à venir…

La source :

Digitimes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *