La presse mondiale infligée une terrible pression au Qatar

La suite après cette publicité

La Coupe du monde 2022 rime avec polémiques

Nous sommes à la veille du début de la Coupe du monde 2022 au Qatar et jamais dans l’histoire une édition n’avait autant fait parler avant même de débuter ! « Ça démarre », placardée Le gardien en ce samedi matin. Le tabloïd anglais fait un petit récapitulatif des nombreuses polémiques liées à l’organisation de cet évènement planétaire et la dernière en date qui a fait beaucoup de bruit concerne la vente d’alcool. Le Qatar avait dans un premier temps autorisé sa vente dans certains points bien déterminés, notamment autour et dans les stades. Et bien la FIFA a finalement fait volte-face et ça passe très mal auprès des sponsors qui ont déjà engagé des sommes importantes. Dans ses pages intérieures, le journal sport met en avant cette information.

Un évènement qui se divise…

Un peu partout en Europe, l’organisation de cette Coupe du monde fait jaser. Corruption, droits de l’homme, environnement : les polémiques sont nombreuses. En Italie, La Gazzetta dello Sport parle des excès du Qatar. En France, on s’interroge sur la réussite de cet évènement. Le quotidien régional Charente libre évoquer «une coupe du monde qui sonne faux». Même son de cloche sur la Une de L’Écho républicain qui parle de «ce Mondial qui divise». Pour rappel, la Coupe du monde au Qatar se déroulera du 20 novembre au 18 décembre prochain.

Et qui fait jaser

En Angleterre, nouvelle polémique en vue avec le Courrier quotidien brandit le drapeau rouge sur un point d’intégrité. Le quotidien anglais nous apprend que la FIFA a été mise en garde sur le nombre élevé de pénalités accordées au Qatar lors des matchs de préparation. Un point qui sera donc à surveiller, sous peine de voir un autre scandale éclater au grand jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *