God of War Ragnarok : Tout ce qu’il faut pour détroner Elden Ring et devenir le jeu de l’année 2022 ?

Jeu d’actualités God of War Ragnarok : Tout ce qu’il faut pour détroner Elden Ring et devenir le jeu de l’année 2022 ?

L’année 2022 tire à sa fin et on est en droit de se poser la question de quel jeu sera élu jeu de l’année. Elden Ring semble bien parti pour le titre, à part si, l’immense cartouche de Sony, God of War : Ragnarock fait mouche. On vous propose de comprendre ce que doit faire le studio pour espérer challenger Elden Ring et remporter le cœur des joueurs. Tout cela dans cette vidéo de 5 Choses à Savoir !

Sommaire

  • Le gigantisme des affrontements
  • Fini le duo Atreus / Kratos ?
  • Un jour/nuit à vélo ?
  • Les 9 mondes au complet
  • Un scénario explosif

Le gigantisme des affrontements

En 2018, God of War était exceptionnel, mais tout de même assez timide du point de vue des proportions de ses boss et dans la plupart de ses cinématiques. Malgré la beauté de ses décors et l’intensité de ses séquences, le jeu manque de quelque chose dans ses affrontements pour qu’ils soient aussi incroyables que dans God of War 3. Beaucoup s’inquiètent sur le fait que ce God of War Ragnarök n’était pas ce côté gigantesque qu’autrefois, puisque le jeu est un feu d’artifice d’affrontements mythiques. Mais comme expliqué dans la vidéo, il semblerait qu’en quatre années, les équipes aient réussi à préparer quelque chose d’exceptionnel vu les dernières bandes-annonces.


Fini le duo Atreus / Kratos ?

Le gameplay est déjà connu de tous, mais cela ne pourrait pas suffire pour devenir GOTY. Il va falloir une surprise, une fonctionnalité inattendue qui permet de faire rêver les joueurs. On s’attend tous à explorer un monde en compagnie du duo Kratos et Atreus, mais il se pourrait bien que le fils se sépare de son père et qu’il soit possible de le jouer en solo. D’autres fonctionnalités sont peut-être à prévoir comme avec Tyr, le Dieu Nordique de la guerre qui a saisi les lames du chaos en compagnie de Kratos.


Un jour/nuit à vélo ?

Dans une bande-annonce, l’un des points culminants en termes de mise en scène est le passage du jour à la nuit. La séquence représente Skoll et Hati, deux loups chassant le soleil et la lune et qui finiront par les rattraper. Il se peut que Atreus soit en capacité d’influencer les astres et de faire tomber le jour et la nuit, en termes de gameplay, cela pourrait avoir son importance. Mais il est possible que cette séquence, soit juste qu’une cinématique sans aucune influence en termes de game design.


Les 9 mondes au complet

Dans God of War 2018, sur le parcourt les royaumes nordiques. Il y en a 9 au total et la suite du jeu dans Ragnarök permettra d’exploiter ce qui ne l’a pas été. Dans le premier jeu, on parcourt beaucoup Midgard, le royaume des hommes. Ensuite, le monde d’Alfheim et rapidement Helheim, Muspelheim et Niflheim. Comme expliqué dans la vidéo, il manque beaucoup de choses à explorer comme Asgard, une zone un peu stratosphérique et astrale et Svartalfheim, le monde des nains, qui permettra sûrement de se ressourcer vu que le lieu est inaccessible par les dieux. Vanaheim, le royaume des Vanir, sera peut-être également exploité pour parfois ses forêts enchanteresses mais hostiles.


Un scénario explosif

Comme on vous le rappelle dans la vidéo, l’histoire des mythes et prophéties nordiques dans l’aventure est en concordance avec l’histoire de Kratos. Il se pourrait que le scénario soit riche en histoire. D’après les dialogues de God of War Ragnarök, on comprend bien que Kratos et Atreus prévoient de manipuler les prophéties pour tenter de s’en faire. Cependant, on fait souvent allusion à la mort et notamment à celle de Kratos, qui pourrait survenir dans cet épisode. Une mort qui n’est jamais définitive dans le monde nordique. Ragnarök marque très certainement la fin de l’arc nordique de Kratos.


À propos de God of War : Ragnarok

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *