les « référendums » d’annexion des territoires occupés par les forces russes ont repris

Début de « référendums » d’annexion par la Russie dans des zones contrôlées par des prorusses

Des « référendums » d’annexion par la Russie se sont déroulés vendredi dans des régions d’Ukraine contrôlées en partie par Moscou, ont rapporté les agences de presse russes. Ces votes, qui ont commencé à 7 heures (heure locale), doivent se tenir jusqu’au 27 septembre dans les régions sous contrôle russe de Donetsk et Louhansk, dans l’est du pays, et de Kherson et Zaporijia, dans le Sud, en pleine agression militaire de Moscou contre l’Ukraine.

Alors que les combats font toujours rage, l’instance électorale des séparatistes de Donetsk a déclaré que, « par souci de sécurité »le scrutin serait essentiellement organisé en porte-à-porte durant quatre jours, les bureaux de vote n’ouvrant « que le dernier jour », soit le 27 septembre. Ainsi, 450 et 461 bureaux de vote seront ouverts respectivement dans la région de Donetsk et de Louhansk, à l’est. Zaporijia en comptera 394 et la région de Kherson, 198. Plusieurs bureaux de vote sont également ouverts en Russie pour permettre le vote des « réfugiés » qui ont fui les combats, selon les agences de presse russes.

Les résidents des régions séparatistes prorusses de Donetsk et de Louhansk, qui ont déjà proclamé leur « indépendance », doivent se prononcer sur leur désir de faire partie ou non de la Russie. Dans les régions de Kherson et de Zaporijia, occupées par les forces russes, la question posée est la suivante : « Voulez-vous faire sécession de l’Ukraine, créer des États indépendants et faire partie de la Russie ? »

L’Ukraine et ses alliés ont prévenu qu’ils ne reconnaîtraient pas le résultat de ces référendums. Ces examens ont été qualifiés de « simulacres » par Kiev et les Occidentaux, et de « parodie de vote » par l’OTAN. L’idée de ces référendums est évoquée depuis des mois par Moscou mais les récentes victoires militaires de l’Ukraine ont incité les autorités prorusses d’occupation à les organiser plus tôt que prévu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.