Guerre en Ukraine : En Russie, des bureaux militaires attaqués au cocktail Molotov après l’annonce de la « mobilisation partielle » par Vladimir Poutine

Plusieurs bâtiments servant au recrutement de l’armée russe ont été la cible d’attaques au cocktail Molotov depuis l’annonce de la « mobilisation militaire partielle » ordonnée par le président russe Vladimir Poutine ce mercredi, rapporteur plusieurs médias dont le site d’investigation L’initié.

L’une des attaques à eu lieu dans un bureau militaire de la ville de Khabarovsk, dans l’est de la Russie, ce vendredi. Deux pièces ont été ravagées par les flammes mais personne n’a été blessée, selon El Diario.

À Togliatti, ville de l’oblast de Samara, un incendie a également été amélioré par une attaque au cocktail Molotov dans un bâtiment servant au recrutement de l’armée ce jeudi, causant de graves dommages.

Après l’annonce de Vladimir Poutine de la mobilisation de 300.000 réservistes, de nombreux Russes voudront désormais quitter le pays. Plus de 1.300 personnes ont été interpellées ce mercredi dans une trentaine de villes lors de manifestations qui ont suivi cette annonce, ce qui n’a pas empêché l’opposition au Kremlin d’appeler à de nouvelles mobilisations ce samedi.

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : « Il n’y aura pas de mobilisation ici », prévient le président biélorusse Alexandre Loukachenko

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : « Envoyez Poutine dans les tranchées ! », scande la foule à Moscou après l’appel à la mobilisation partielle annoncée par le président russe

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : La peur de la mobilisation fait exploser les prix des vols pour quitter la Russie

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine annonce une « mobilisation militaire partielle » de la population russe, 300.000 réservistes concernés

A lire aussi :
Guerre en Ukraine : des opposants intimant à manifester contre la mobilisation en Russie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.