Analyse mi-séance AOF France/Europe – Dans le rouge, la semble reculer imminente – 23/09/2022 à 12:10

(AOF) – Les marchés d’actions européens sont en retrait à la mi-journée de Paris à Londres en passant par Berlin. Les craintes de recul dans la zone euro et en Allemagne, locomotive traditionnelle de l’Europe, se font plus prégnantes après la publication des indicateurs PMI. Ceux-ci se réfèrent à une contraction de l’activité en Allemagne et dans la zone euro en septembre. A contrario, l’activité dans le secteur privé en France a été plus soutenue que prévue. Le CAC 40 cède 1,01%, à 5 858,70 points. L’EuroStoxx50 perd 1,41% à 3 378,66 points.

En Europe, l’action

Crédit Suisse

flanche de 8,22% à 4,26 francs suisses et ferme ainsi la marche de l’indice SMI en raison d’une information de Reuters sur une éventuelle augmentation de capital. Les spéculations vont bon train sur les décisions que prendront la banque suisse en difficultés à proposer de sa stratégie. Ulrich Körner a été nommé directeur général début août pour redresser Credit Suisse, qui a présenté les résultats décevants et proposé les affaires ces deux dernières années.

A Paris, le titre d’

Groupe Airbus

gagne 2,48% à 94,63 euros à la mi-journée, prenant ainsi facilement la tête de l’indice CAC 40. A l’occasion d’une journée d’investisseurs à Toulouse, il a réaffirmé une stratégie de production ambitieuse pour sa famille de biréacteurs et confirmé ses objectifs 2022. Guillaume Faury, directeur général de l’avionneur européen, a souligné dans sa présentation aux investisseurs que le carnet de commandes d’avions commerciaux était robuste et bien diversifié.

Les chiffres macroéconomiques du jour

L’activité dans le secteur privé a été plus justifiée que prévue en France en septembre, selon S&P Global. L’indice des directeurs d’achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 51,2 contre 49,8 attendu et 50,4 en août. Dans le détail, le PMI pour les services est ressorti à 53 contre 50,5 attendu et 51,2 en août. Le PMI pour le secteur manufacturier est ressorti à 47,8 contre 49,8 attendu et 50,6 en août.

En zone euro, l’indice PMI composite flash de S&P Global pour le mois de septembre est ressorti à 48,2, contre un consensus, après 48,9 en août. L’indice des services flash a atteint 48,9 contre un consensus de 49 après 49,8 en août. Le PMI flash pour le secteur manufacturier est ressorti à 48,5 contre 48,7 attendu et 49,6 en août. La contraction se poursuit donc pour la zone euro, rendant les craintes de recul plus concrètes.

L’activité dans le secteur privé fléchit en Allemagne en septembre, selon S&P Global. L’indice de directeurs d’achat (PMI) Composite, qui prend en compte les secteurs manufacturier et des services, est ressorti à 45,9 contre 46 attendu et 46,9 en août. Dans le détail, le PMI pour les services est ressorti à 45,4 contre 47,2 attendus et 47,7 en août. Le PMI pour le secteur manufacturier est ressorti à 48,3 contre 48,3 attendu et 49,1 en août.

Aux Etats-Unis, les indices des directeurs d’achats pour les secteurs manufacturier et des services sont attendus à 15h45.

Vers 12h00, l’euro recule de 0,81% à 0,9757 dollar.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.