Une arnaque promettant des vélos gratuits se propage sur Facebook

publié le samedi 17 septembre 2022 à 18h14

Reprenant l’apparence de la marque Décathlon, une page Facebook prétend offrir des vélos en excellent état aux personnes remplissant un formulaire d’inscription. Il s’agit en réalité d’une arnaque destinée à collecter des données personnelles, comme les coordonnées bancaires, rapport La Voix du Nord.

Se faisant passer pour un compte lié à Décathlon, cette page Facebook, intitulée « Décathlon Fans », propose de donner des vélos en très bon état mais écartés de la vente en magasin à cause de défauts insignifiants, rapporte La Voix du Nord.

Tout parait réel : le logo, le nom et les photos.

Pourtant, il s’agit bel et bien d’une arnaque permettant de récupérer les données personnelles, comme les coordonnées bancaires des personnes tombant dans le panneau. Pour participer, il suffit d’indiquer sa couleur favorite en commentaire mais aussi d’aimer et de partager la page. Pour valider la participation, le compte demande également de remplir un formulaire. Comptabilisant plus de 1000 abonnés, la page gagne en popularité et une de ses publications a même dépassé le million d’interactions avant d’être supprimée.

Le groupe Décathlon réplique

Mis au courant des agissements de cette page, la firme belge de Décathlon s’est empressée de réagir et de mettre en garde ses clients contre ces pratiques peu scrupuleuses. « Depuis quelques jours, des pages telles que « Decathlon Fans » ou des variantes diffusent des messages prétendent croire que Decathlon Belgium offre des vélos légèrement endommagés. Cette information est fausse. Avant de conclure : « Nous avons signalé les pages malveillantes aux réseaux sociaux concernés. » D’après le site Zataz, relayé par BFM TV, les équipes juridiques de Décathlon « sont actuellement en contact avec Facebook pour faire cesser ces agissements. »

Le magasin spécialisé dans le sport n’est pas face à un cas unique, puisqu’en 2021 une arnaque impliquant le nom de Décathlon circulait sur l’application WhatsApp, promettant une carte-cadeau de 1 000 euros. Pour se prémunir de ces arnaques bien ficelées, La Voix du Nord conseille de s’attarder sur la pastille bleue de Facebook, indiquant qu’une page est officielle ou non. Autre moyen de faire tomber les masques, le nombre de « j’aime » sur la page en question. La page officielle de la firme française en compte plus d’un million alors que la page pirate n’en récolte que 719.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.