Test Cafetière à percolateur Sage Barista Express Impress : un monstre de technologies plein d’astuces

Facilité d’emploi

Dernière sortie des ateliers de Sage, la cafetière à percolateur Barista Express Impress bénéficie de la qualité de construction propre au fabricant australien. Entièrement carénée d’inox brossé (qui attrape malheureusement très vite les traces de doigts), elle fait très forte impression en sortie du carton et on n’hésite pas une seconde à l’exposer sur un plan de travail. On évitea d’ailleurs de lui dédier une étagère, même solidement fixée au mur, puisque l’engin atteint un poids de 11,7 kg, réservoir à vide.

Barista Express Impressionner

Un beau brin de machine !

Il y a bien sûr quelques parties en plastique comme le bac à grains (qui peut contenir 250 g de café), le bac récolte-gouttes (très peu visible au final), ou encore le cache sous l’orifice de distribution du café moulu et qui dissimule le système de massage.

Le réservoir d’eau atteint un volume de 2 l assez confortable, car il n’est pas nécessaire de le remplir à tout bout de champ après avoir fait couler seulement deux ou trois boissons. Comme souvent sur les cafetières à percolateur, il se situe à l’arrière de l’appareil ; il peut donc être pénible de l’extraire de son logement — et de l’y remplacer — quand les meubles hauts de cuisine sont placés assez bas.

Le bac à grains peut lui aussi se montrer délicat à réapprovisionner. En effet, son ouverture culmine à 41 cm et, dans le pire des cas (meubles hauts placés à 46 cm du plan de travail), il ne reste donc qu’une hauteur de 5 cm pour le remplissage. Néanmoins, difficile d’en tenir de rigueur à la Barista Express Impress puisque l’ensemble des cafetières à percolateur adopte une architecture très similaire. Précisions que le récipient du bac est fourni d’un joint en caoutchouc pour préserver les grains de café des méfaits de l’humidité ambiante, un petit plus présent sur de nombreuses cafetières de notre comparatif.

Barista Express Impressionner

Tout ceci n’est pas si compliqué que ça en l’air.

Le panneau de commandes de la Barista Express Impress peut impressionner avec toutes ses molettes, ses boutons physiques et le fameux manomètre au centre. Pourtant, avec un peu d’habitude, on s’y retrouve très vite, même si on a tendance à aller de gauche à droite et de droite à gauche pour affiner tous les réglages. Ainsi, commencez-t-on par paramétrer la finesse de la mouture avec la molette sise sur le côté gauche de la machine. Et si les 25 niveaux proposés ne suffisaient pas, on peut aussi ajuster la meule directement.

Après cette étape, on enchaîne en indiquant à la Barista Express Impress quel type de filtre (simple ou double) est inséré dans le porte-filtre, ce qui va influencer sur la quantité de café moulu par l’appareil. Cette dernière peut être modifiée manuellement par l’utilisateur en jouant avec la molette idoine ou laissée à l’appréciation de la cafetière en appuyant sur ladite molette. Dans ce dernier cas, il faudra une ou deux préparations à la cafetière pour bien ajuster la dose.

Barista Express Impressionner

Une pression sur la molette permet de passer du mode auto au mode manuel, et inversement.

Vient (enfin !) le moment de tasser la poudre en agissant sur les bras. Même si cela reste très subjectif, l’utilisation de cet appendice avec la Delonghi Specialista un petit quelque chose a choisi de plus satisfaisant. Ici, une pression du doigt suffit, ce qui a moins d’impact. Précisions qu’un indicateur électronique sous forme de diode indique si les réglages de quantités sont corrects. Si ce n’est pas le cas, on peut relancer le moulin ou enlever le surplus de poudre avec un accessoire fourni par Sage. Et pour finir, il ne reste plus qu’à choisir si une ou deux tasses seront préparées. Ô joie, le café peut enfin couler !

Barista Express Impressionner

Le bras de tassage assisté et la molette de réglage de finesse de la mouture.

La préparation d’un café demande donc un peu d’investissement, mais on se surprend assez vite à jouer le jeu et à tester les différentes possibilités offertes pour voir l’aiguille du manomètre se stabiliser dans la zone parfaite lors de l’extraction ou , de façon plus « pro », de se satisfaire d’un écoulement du nectar en « queue-de-rat » et sans à-coups.

Il reste néanmoins une dernière étape pour les amateurs de boissons lactées : faire chauffer et mousser le lait grâce à la buse vapeur qui distribue également de l’eau chaude. Bon point, elle se révèle particulièrement mobile, ce qui simplifie la tâche.

Attention, la molette qui enclenche la distribution de vapeur (en la tournant vers soi) débute aussi celle d’eau chaude (en la tournant en sens inverse). De plus, les bus de distribution ne sont pas les mêmes puisque l’eau chaude ne sort pas de la lance, mais d’un tuyau fixe, placé tout à droite sous le panneau de commandes. Il vaut mieux le savoir !

Barista Express Impressionner

La vapeur et l’eau chaude ne sortent pas du même orifice.

On le voit, la Barista Express Impress propose de multiples paramétrages en accès direct. Il en manque pourtant deux importants selon nous, à savoir la quantité de boisson délivrée et la température du breuvage. On peut régler ceux-ci, mais en utilisant des combinaisons de boutons et des appuis longs et brefs bien peu instinctifs. Il faudra donc potasser la notice d’utilisation pour être sûr des manipulations à effectuer. Dommage, on perd en aisance.

Barista Express Impressionner

La Barista Express Impress et ses multiples filtres.

Sage se montre très généreuse en accessoires. Ce ne sont pas moins de quatre filtres qui sont inclus dans la boîte, dont certains prévus pour du café un peu frais ou déjà moulu. Attention, ils sont très difficiles à retirer du porte-filtre, et il faut tirer avec force dessus. On trouve également un pot à lait en inox, le fameux outil de réparation de surdosage du café (pompeusement baptisé The Razor), ainsi que de multiples outils de nettoyage pour les filtres, la buse vapeur et les entrailles de la cafetière. Une clé Allen est même prévue pour démonter la douchette avant de changer le joint d’étanchéité. Et comme Sage a tout prévu, un petit tiroir inclus au bac récolte-gouttes permet de ranger ces outils d’entretien.

Note de la rédaction : 5 sur 5

Entretien

Les cafetières avec percolateur sont en règle générale assez simples d’entretien et la Barista Express Impress n’y déroge pas. Le bac récolte-gouttes n’est pas difficile à vider, car il n’est pas très profond. Autre atout, un couvercle recouvre intégralement ce dernier, ce qui évite les projections d’eau à la vente. Enfin, l’eau s’écoule à travers un trou percé dans ce fameux couvercle. En un mot comme en cent, l’opération peut s’effectuer sans a priorimême si l’utilisateur porte une chemise blanche tout juste repassée.

Barista Express Impressionner

Le tiroir à accessoires se situe derrière le bac récolte-gouttes.

Les cafetières à percolateur ne sont pas des appareils qui demandent un entretien trop poussé, mais nous aurions aimé que celle-ci rince la douchette (qui distribue l’eau lors de l’extraction) à l’allumage et à l’extinction, ce qui n’est pas le cas. Ou, il peut arriver que des grains de café moulus et humides y restent collés. Il faudra donc procéder manuellement à cette opération ou donner un petit coup de torchon.

Barista Express Impressionner

On accède facilement au tampon pour le nettoyer.

Précisons cependant que Sage donne accès à de nombreux organes de la Barista Express Impress, dont la meule (comme Delonghi sur ses Specialista), mais aussi l’outil de bourrage. De plus, le carton contient de nombreux outils pour nettoyer la machine dans ses moindres recoins.

Barista Express Impressionner

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.