Test Asus VivoBook 14x : un PC portable qui mise sur sa polyvalence

Construction

asus vivobook 14x s1403q m1403q

Un design très classique.

© Les Numériques

Le VivoBook 14x de notre test est équipé d’un châssis tout en plastique gris argenté, mais il existe également en bleu nuit. Une simple inscription « Asus VivoBook » est présente sur le capot, le reste de la conception est très basique.

L’ouverture de l’écran laisse apparaître le clavier de la même teinte que le châssis. L’écran mat est cerclé d’un plastique noir granuleux au rendu peu qualitatif.
Si le clavier dispose d’un rétroéclairage, on sait que les touches grises ne font pas bon ménage avec lui. Ainsi, en journée, si le rétroéclairage est activé, les touches deviennent illisibles par manque de contraste ; un problème qui disparait sur la version bleu nuit qui dispose de touches noires.

asus vivobook 14x s1403q m1403q

Les touches grises ne sont pas très lisibles en pleine lumière.

© Les Numériques

Les sensations de la frappe au clavier sont corrigées, bien que le mécanisme des touches se fasse entendre assez rapidement.

asus vivobook 14x s1403q m1403q

Le NumPad sur le pavé tactile est sérigraphié directement sur la surface tactile.

© Les Numériques

Le pavé tactile procure une bonne glisse prend en compte les gestes de Windows. À noter que le VivoBook 14x embarque la version la plus simple du NumPad, avec une sérigraphie de pavé numérique qui s’active par une pression d’une seconde dans le coin supérieur droit.

Notez que le VivoBook 14x est dépourvu de lecteur d’empreinte, un système pourtant bien pratique pour déverrouiller rapidement une session Windows.

Carton presque plein du côté de la connectivité. On compte ainsi trois ports USB-A, dont un en USB2.0 et deux en USB3.2 (5 Gb/s). Un port USB-C est présent, mais ne supporte pas la recharge. Enfin un port HDMI 1.4 et une prise mini-jack complètent les 4 ports USB. Il ne manque finalement qu’un lecteur de carte mémoire pour parfaire cette connectique.

asus vivobook 14x

Une connectique complète, mais pas de dernière génération.

© Les Numériques

La connectivité sans fil est assurée par une puce Mediatek MT7921 qui offre du wifi 6 à 2400 Mb/s et du Bluetooth 5.2. La webcam située au-dessus de l’écran dispose d’un capteur de 720p au rendu particulièrement flou et bruité dans la pénombre. Un cache physique coulissant permet de masquer le capteur pour plus de confidentialité. Cette webcam est en revanche incompatible avec Windows Hello.



Dans la pénombre.


Bonnes conditions lumineuses.

Le système de refroidissement est composé de deux caloducs qui transfèrent les calories dégagées par le Ryzen 5 5600H vers deux radiateurs disposés dans l’angle gauche du châssis. Un ventilateur unique permet d’évacuer la chaleur des deux radiateurs.
Après notre traditionnel test d’encodage, la caméra thermique révèle un point chaud de 41 °C sur les touches du clavier et près de 45 °C sur le piano. Les nuisances sonores sont par contre relativement minimes (36,7 dB mesurés). À l’usage, le ventilateur reste à l’arrêt tant que le portable n’est pas sollicité. Il ne se déclenche que lors de mises à jour Windows ou lors d’une utilisation. Un mode Performance permet d’augmenter la ventilation pour obtenir plus de puissance, mais les nuisances sonores s’envolent.

asus vivobook 14x

L’Asus VivoBook 14x s’échauffe lorsqu’on le sollicite fortement.

© Les Numériques

L’accès aux composants passe par le retrait de 10 vis cruciformes et le déclipsage de la coque. Le VivoBook 14x s’avère évolutif. Il est possible de remplacer la mémoire vive, le SSD, la carte wifi et la batterie. 8 Go de mémoire soudées vives sonts et une barrette de 8 Go est installé. Il sera donc possible de passer à 24 Go en remplaçant cette dernière par une autre de 16 Go. Malgré cette bonne évolutivité, Asus annonce un indice de réparabilité de seulement 6,3/10 pour ce VivoBook 14x.

asus vivobook 14x ouvert

L’agencement des composants est surprenant.

© Les Numériques

Note de la rédaction : 4 sur 5

Les performances

Le VivoBook 14x est équipé d’un processeur AMD Ryzen 5 5600H embarquant 6 cœurs hyperthreadés moulinant à 3,3 GHz et pouvant atteindre 4,2 GHz avec une enveloppe thermique de 45 W. Ce processeur est régulièrement utilisé dans les PC portables jeu vidéo d’entrée de gamme. Asus l’a accompagné de 16 Go de mémoire vive et d’un SSD de 512 Go.

asus vivobook 14x performances AMD 5 5600H

Indice de performance du processeur (le plus grand est le meilleur).

© Les Numériques

Le VivoBook 14x instantanément ainsi un indice de performance de 105, ce qui le place entre le MSI Modern 15 et son Core i7-1255U (95) et le ZenBook 14 Oled équipé d’un Core i7-1260P. Le Huawei MateBook 16 équipé du même processeur lui un indice de performance de 110 grâce à un châssis plus grand et mieux refroidi.

Ainsi, durant notre encodage d’une vingtaine de minutes, le Ryzen 5 5600H tourne à 3,43 GHz de moyenne dans une enveloppe de 35 watts. Le système de refroidissement (réglé sur mode normal dans MyAsus) s’avère donc un peu limité pour que le Ryzen 5 s’exprime. Il est toutefois possible de passer en mode Performance pour pallier ce problème.

Le VivoBook 14x est dépourvu de carte graphique dédiée. C’est donc la partie graphique Vega 7 intégrée au processeur qui se charge de la tâche. Si vous pourriez réellement jouer, il vous faudra limiter à des jeux un peu datés ou peu gourmands en ressources graphiques.

Le SSD de 512 Go de chez Micron atteint 2,24 Go/s en lecture et 1,15 Go/s en écriture. Nous sommes loin des meilleurs SSD, mais cela reste largement suffisant pour Windows, qui démarre rapidement et s’avère parfaitement réactif.

Note de la rédaction : 3 sur 5

Écran

Asus a donc délaissé l’Oled et équipé ce VivoBook 14x d’une dalle IPS de 14 pouces. Petite nouveauté, nous avons droit à une dalle au format 16/10 1920 x 1200 px à 60 Hz. Hormis ce petit gain en hauteur, l’intégration ne bénéficie pas de soin particulier et le taux d’occupation de l’écran plafonne à 83 %.

asus vivobook 14x écran ecran IPS

Notez le cache physique pour la webcam.

© Les Numériques

Sous notre sonde, la dalle sélectionnée par Asus manque de justesse. Le delta E atteint 5,3, bien au-dessus du seuil de 3 sous lequel l’œil ne perçoit plus les dérives colorimétriques. La température des couleurs est de 6227 K, un peu sous la norme vidéo (6500 K), ce qui provoque un rendu un peu chaud. Le contraste est par contre plutôt bon pour une dalle IPS (1560:1 mesuré). On est certes loin du contraste infini d’une dalle Oled, mais c’est toujours bon à prendre. Enfin, la luminosité maximale de 327 cd/m² permet de profiter de l’écran en intérieur, mais pas en extérieur, et cela malgré la faible réflectance de la dalle (18,7 % de lumière réfléchie).

Nous proposons à votre disposition un profil colorimétrique qui permet de réduire le delta E à 3,7, tout en conservant les autres caractéristiques ; seule la luminosité baisse à 290 cd/m².



Note de la rédaction : 3 sur 5

l’audio

Les deux haut-parleurs du VivoBook 14x sont situés sous le châssis. Un placement qui modifie le rendu sonore en fonction de la surface où repose le portable. En outre, les mains violentes le son lors de la frappe.

À l’écoute, le volume sonore n’est pas très élevé. Il est possible de tenir une conversation même avec le volume poussé au maximum. Le rendu est quant à lui caractéristique d’un PC portable, avec une scène sonore centrée sur les médiums et qui manque cruellement de basses.

asus vivobook 14x haut-parleurs haut-parleurs

Gros plan sur le haut-parleur droit.

© Les Numériques

La sortie casque présente de bonnes caractéristiques. La distorsion est faible, la dynamique importante et la diaphonie limitée. Seul véritable défaut, le niveau de sortie s’avère particulièrement faible et nécessite de pousser le volume pour en profiter ; les casques à forte impédance sont donc à proscrire.

Asus Vivobook 14x Moyenne des PC testés
Niveau de sortie 80 mVRMS 156 mVRMS
Distorsion+Bruit 0,008 % 0,015 %
Plage dynamique 93 dB 100 dB
Diaphonie -56 dB -64 dB
Note de la rédaction : 3 sur 5

Mobilité / Autonomie

L’Asus VivoBook 14x mesure 32 x 21 cm pour une épaisseur de 1,99 cm. Il occupe donc peu de place, mais s’avère particulièrement épais ; sans véritable raison à cela, puisqu’il n’embarque aucun composant hors normes. Son poids de 1,6 kg le place 400 g au-delà du LG Gram 16 qui possède pourtant un écran de 16 pouces et une batterie de 80 Wh (contre 50 Wh pour ce VivoBook 14x). Le chargeur de 90 W pèse 333 g et fait donc frôler la barre de 2 kg à l’ensemble. Asus aurait d’ailleurs pu proposer un chargeur USB-C plus compact et ainsi s’affranchir d’un prix propriétaire.

chargeur asus vivobook 14x

Asus fournit un chargeur 90 W avec prix propriétaire.

© Les Numériques

Pour ce qui est de l’autonomie, le VivoBook 14x d’Asus s’en tire avec les honneurs. Il a tenu 7 h 28 min en lecture vidéo avec son écran réglé à 200 cd/m² (70 % de sa luminosité maximale) sous notre protocole habituel (lecture vidéo Netflix, 50 % du volume et Bluetooth éteint). Une autonomie correcte, surtout si l’on prend en compte la capacité de la batterie de 50 Wh.

autonomie de la batterie asus vivobook 14x autonomie

L’Asus VivoBook 14x propose une autonomie très correcte.

© Les Numériques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.