Puissant séisme à l’est de Taïwan, l’alerte tsunami levée

La puissance du séisme avait été transférée à 7,2 puis rétrogradée à 6,9. Il aurait été d’une magnitude de 6,8 selon le bureau météorologique taïwanais.

Un puissant séisme est survenu dimanche 18 septembre au large de la côte sud-est de Taïwan entraînant une alerte tsunami dans la région qui a finalement été levée. L’épicentre du tremblement de terre, qui s’est produit peu après 14h44 locales (6h44 GMT), a été localisé à environ 50 km au nord de la ville de Taitung, à une profondeur de dix km, a précisé l’USGC.

La puissance du séisme avait été remplacée de 7,2 par l’USGS qui l’a ensuite rétrogradée à 6,9. Il aurait été d’une magnitude de 6,8 selon le bureau météorologique taïwanais. L’agence météorologique japonaise et le centre d’alerte des tsunamis dans le Pacifique ont émis une alerte tsunami peu après le séisme. Ils ont publié quelques heures plus tard un communiqué affirmant qu’il n’y avait plus de menace de hautes vagues.

Bâtiments effondrés, déraillement d’un train…

Dans la ville de Yluli, un bâtiment dans lequel se trouvait un commerce de proximité au niveau du rez-de-chaussée s’est effondré. Des vidéos de l’agence taïwanaise Central News Agency montrent des habitants paniqués se précipitant à l’extérieur du bâtiment qui s’effondrent dans un épais nuage de poussière. La compagnie ferroviaire Taiwan Railways Administration (TRA) est en état de déraillement d’un train en gare de Hualien, après la chute d’un bloc de béton qui s’est détaché lors du séisme.

Des photos publiées par l’agence taïwanaise montrent six wagons du train penchés dans la gare. TRA, qui a précisé que vingt passagers se sont révélés à bord, n’a fait état d’aucun blessé. La secousse a également été ressentie dans la capitale Taïpei et dans la ville de Kaohsiung, située au sud-ouest.

Sur les réseaux sociaux, des habitants ont posté des vidéos de plafonniers et de tableaux oscillants. La présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen, a exhorté la population à être vigilante face à un risque de répliques. «L’approvisionnement en eau et en électricité dans certaines zones est également affecté par le tremblement de terre», at-elle écrit sur Facebook, indique que les secours sont à pied d’œuvre.

Dans une vidéo, un homme raconte être coincé sur un pont où la route à chaque extrémité s’est effondrée dans un amas de goudron et de béton. Dans une publication sur Facebook, on peut voir des images de la piscine, parcourue de vagues, situées au 60e étage de The One, un gratte-ciel de Kaohsiung, le quatrième plus haut bâtiment de Taïwan. «Ça tremble super fort, je suis au 60e étage, c’est tellement effrayant», dit en riant un homme dans la vidéo.

Des séismes réguliers

La veille, un tremblement de terre de magnitude 6,6 avait frappé la même région et plusieurs secousses ont suivi. Celle de dimanche est cependant la plus forte. Le Centre chinois des réseaux sismiques a indiqué que des secousses ont été ressenties dans les régions côtières, notamment à Fujian, Guangdong, Jiangsu et Shanghai.

Taïwan et ses environs sont régulièrement frappés par des séismes du fait de leur localisation près de la jonction entre deux plaques tectoniques. L’île se trouve dans une région d’activité sismique intense du fait de sa position sur la Ceinture de feu du Pacifique. La plupart des séismes ne causent que des dommages minimes. La plupart des habitants de Taïwan vivent sur la côte ouest et à Taïpei.

La pittoresque côte orientale est plus éloignée et moins peuplée, mais elle habille beaucoup de touristes, rares actuellement en raison de la quarantaine obligatoire pour les voyageurs. Le tremblement de terre le plus meurtrier jamais enregistré à Taïwan, d’une magnitude de 7,6, s’est produit en septembre 1999 et a fait plus de 2.400 morts.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.