les premiers dirigeants politiques sont arrivés à Londres

Les principaux responsables politiques de la planète ont rendez-vous lundi dans la capitale britannique afin de rendre un dernier hommage à la souveraine disparue le 8 septembre dernier.

L’événement s’annonce historique. Lundi, plusieurs millions de personnes à travers la planète suivront les funérailles de la reine Elizabeth II, morte le 8 septembre dernier. Sur place, à Londres, des dizaines de milliers de Britanniques patientent de nombreuses heures afin de rendre un dernier hommage à la souveraine en se recueillant auprès de son cercueil, à Westminster Hall.

Trudeau et Albanese déjà présents

Un événement historique, audience exceptionnelle. Pour l’occasion, une majorité de chefs d’État de la planète ont prévu de faire le déplacement. Ce samedi après-midi, le président américain Joe Biden s’est envolé en direction de la capitale britannique De son côté, Emmanuel Macron devrait prendre la direction de la Grande-Bretagne dimanche en fin de journée.

Ce samedi, plusieurs dirigeants de premier ordre étaient déjà présents à Londres. C’est le cas du Premier ministre canadien Justin Trudeau et de son épouse, Sophie Trudeau, qui ont pu signer le livre de condoléances à Lancaster House, le Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth.

Justin Trudeau et son épouse Sophie Trudeau, le 17 septembre 2022
Justin Trudeau et son épouse Sophie Trudeau, le 17 septembre 2022 © David PARRY / POOL / AFP

Ce samedi matin également, le Premier ministre australien Anthony Albanese a également signé l’ouvrage en compagnie de son épouse Jodie Haydon.

Pour l’occasion, ce dernier est accompagné de dix invités qui ont apporté « des contributions extraordinaires à leurs communautés et qui représentent la culture et les valeurs australiennes », rappelle le Courrier quotidien.

Le Premier ministre australien Anthony Albanese et son épouse Jodie Hayton, le 17 septembre 2022
Le Premier ministre australien Anthony Albanese et son épouse Jodie Hayton, le 17 septembre 2022 © David PARRY / POOL / AFP

Les représentants du Belize, d’Antigua-et-Barbuda, des deux pays du Commonwealth et de la Papouasie-Nouvelle-Guinée sont également déjà arrivés à Londres.

Présences et absences

Autre arrivée extrêmement attendue dans les heures à venir, celle de l’empereur du Japon Naruhito et de l’impératrice Masako, couple qui effectue son premier voyage en terre britannique depuis son accession au pouvoir en 2019.

Selon le quotidien britannique, ce déplacement est extrêmement symbolique car, dans la culture japonaise, un empereur japonais n’assiste pas aux funérailles de personnes autres que celles de ses propres parents car la mort est considérée comme impure.

En revanche, ni Vladimir Poutine, ni aucun dirigeant ou représentant de la Russie ou de la Biélorussie n’a été convié. Le président russe avait déjà pris les devant puisque son porte-parole, Dmitri Peskov, avait déclaré que « l’option d’un déplacement (n’était) pas autorisée. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.