Le don du patron de Patagonia est différent de celui d’autres milliardaires

Le mercredi 14 septembre 2022, Yvon Chouinard, le fondateur de Patagonieunune surprise en déclarant que lui, comme ses héritiers, légueraient ​​​​​​fils entreprise ainsi que tous les bénéfices futurs de celle-ci à la lutte contre le changement climatique.

C’est un geste philanthropique Rare et révolutionnaire, les Chouinard renoncent ainsi à une fortune colossale puisque l’entreprise est remise à 3 milliards de dollars. Tous les bénéfices de Patagonia, soit environ 100 millions de dollars par an, seront transférés à divers organismes de lutte contre le changement climatique dont un fondé pour l’occasion. Le créateur de la marque de vêtements de plein air a ainsi fait de «la Terre le seul actionnaire » de Patagonie.

Mais les Chouinard ne sont pas les premiers à offrir leur fortune à la lutte contre le changement climatique. Ces dernières années, Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, a promis de débourser 10 milliards de dollars à la Bezos Earth Fund pour lutter contre la crise climatique, et a commencé à détailler la de manière dont l’argent sera dépensé. Laurene Powell Jobs, la veuve du cofondateur d’Apple, Steve Jobs, Devrait faire don de 3,5 milliards de dollars à un groupe qui soutient l’action climatique en Californie. John Doerr a offert 1,1 milliard de dollars à l’université de Stanford afin de créer une nouvelle école pour l’étude de la durabilité et du changement climatique. Les richissimes Mike Bloomberg, Mark Zuckerberg et Bill Gates ont également donné des sommes considérables pour la planète.

Mais ces dons ont-ils tous la même portée ? David Gelles, journaliste au New York Times, s’est posé la question. Le don de John Doerr à Stanford, par exemple, a reçu de nombreuses critiques car il est perçu comme une solution datée face à l’urgence des enjeux actuels. Du côté de Powell Jobs et Bezos, ce sont leurs actions en parallèle de ce qui donne la question, ainsi que la très relative transparence avec laquelle l’argent est dépensé. De plus, d’aucuns diront que les dons sont un bon moyen d’éviter de payer certaines taxes et impôts.

ONU avantage dont avantage également les Chouinard même s’il reste de grandes différences avec les autres dons. Comme le précise le journaliste du New York Times, la manière de procéder du fondateur de Patagonia est autre puisque l’avenir de sa donation est fléché, notamment vers la protection des sols et l’agriculture durable.

Par ailleurs, les statuts de la nouvelle association créés pour gérer une partie des fonds ont été pensés pour qu’elle puisse soutenir des projets politiques et la création de lois en faveur de l’action climatique. On est très loin ici des méthodes des autres milliardaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.