L’Afrique du Sud domine l’Argentine à Buenos Aires

Le match : 20-36

Pour ce deuxième match de la cinquième journée du Rugby Championship, après le choc de jeudi soir entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande (37-39) marqué par la polémique autour d’une décision de l’arbitre français, M. Raynal , l’affrontement entre les Pumas et les champions du monde, dans le stade Libertadores de Buenos Aires, n’a pas été aussi polémique, loin s’en faut. Il faut dire que les Springboks ont été très efficaces, n’offrant aucun espoir à leur adversaire, vite surclassé.

Après l’ouverture du score dès la 9e minute par Emiliano Boffelli (3-0), et vingt premières minutes à leur avantage, les Pumas ont été donc bousculés par les champions du monde. Sur chacun de leurs temps forts, les Springboks ont succédé sans pitié. Après un essai de faiblesse (21e) suite à une faute d’antijeu de Carreras dans son en-but, les coéquipiers de Kolisi en inscrivirent deux autres, par Hendrikse auteur d’une merveille de feinte de passe (28e) puis en force derrière ballon porté par Malcolm Marx (33e). Un quatrième leur fut refusé avant la pause à cause d’un en-avant, les Argentins écopant d’un deuxième carton jaune (40e+2, Bertranou) là encore pour antijeu.

En infériorité numérique et menés à la reprise (6-22), les Argentins repartirent à l’assaut mais de façon trop désordonnée. Pourtant, à force d’insistance, ils trouvèrent enfin le chemin de l’en-but à la 66e, obtenu d’un essai de défaite (13-22). En double supériorité numérique (cartons jaunes contre Le Roux à la 60e, puis Smith à la 66e), les Pumas plantèrent leur deuxième essai par Moroni (69e) pour revenir au score, 20-22). Mais les champions du monde, revenus à quatorze contre quinze, surent maîtriser ce match. Damian de Allende (75e) puis Malcolm Marx (80e), pour son doublé, permirent aux Springboks de récolter au finish un bonus offensif, qui les place en tête de la compétition.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.