La recharge rapide des voitures électriques va coûter plus cher

Allego a déjà annoncé une importante hausse de ses prix en octobre. Et d’autres opérateurs vont faire de même.

Rouler à l’électricité coûtera plus cher en 2023. Une très grande majorité des recharges se fait à domicile, et le gouvernement vient d’officialiser la hausse pour le prix réglementé de l’électricité, qui concerne plus de 20 millions de Français. L’augmentation sera dans la limite de 15 % le 1er février 2023. Mais sans prolongation du bouclier tarifaire, cela aurait dû être jusqu’à 120 %.

Si 15 %, ce n’est pas négligeable, pour ceux qui rechargent à domicile, cela ne remet pas en cause l’intéressant coût à l’usage d’un modèle électrique face à un modèle purement thermique, d’autant que les ristournes sur les carburants fossiles doivent prendre fin le 1er janvier !

En revanche, la recharge va connaître un coup de chaud cet hiver du côté des bornes publiques. Les opérateurs ne sont pas concernés par le bouclier tarifaire. Dans le cadre de celui-ci, l’État prend à sa charge l’écart de prix pratiqué avec le coût réel. Ne profitant pas de ce cadeau, les opérateurs sont obligés de revoir plus régulièrement leurs prix, les cours de l’électricité ayant flambé en 2022, en raison notamment de la hausse des prix du gaz (le calcul du prix de l’électricité dépendant de celui du gaz).

À lire aussi
Quel est le coût de recharge d’une voiture électrique ?

Allego donne cette explication pour justifier ses hausses de tarifs. Et celles-ci se multiplient en 2022. Alors qu’il avait revu ses prix français en juin, il vient de le faire à nouveau le 1er septembre. Et une nouvelle hausse a été officialisée pour le 7 octobre.

Allego ne sera assurément pas le seul à augmenter ses prix cet automne et cet hiver en France. Il y a quelques semaines, Fastned a augmenté ses tarifs dans la quasi-totalité des pays européens où il est présent, sauf chez nous. L’Hexagone garde un prix de 0,59 € le kWh (hors abonnement), alors que c’est passé à 0,83 € en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas. On voit mal notre pays garder son avantage tout l’hiver.

L’utilisation des bornes de recharge rapide s’annonce donc moins attractive. Exemple chez Allego, à partir du 7 octobre, l’utilisation d’une borne de recharge courant continu d’une puissance de plus de 50 kW coûtera 98 centimes le kWh, au lieu de 78 centimes en septembre et 65 centimes cet été.

C’est donc sur les longs trajets, avec le besoin de faire un complément de plein rapide, que la hausse des prix sera la plus gênante. De quoi inciter les conducteurs à calculer au plus juste le complément de recharge pour arriver à bon port.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.