la fusée Alpine survole un marché qui peine à rebondir

Après une longue baisse de treize mois consécutifs, les ventes de voitures neuves en Europe ont connu un léger rebond à la fin de l’été : +4,4% au mois d’août, selon l’Association européenne des constructeurs (ACEA) ce vendredi.

Un rebond presque inespéré dans un contexte on ne peut plus morose puisque le marché affiche un recul de 11,9% depuis le début de l’année avec près de 6 millions de voitures vendues depuis janvier dernier.

Et l’on s’attendait au pire avec une saison estivale débutante par un énorme plongeon à -15,4% au mois de juin, suivi d’un autre à -10,4% en juillet.

[Cliquer sur l’infographie pour l’agrandir plein écran]

Au mois d’août, les ventes à la hausse marquent donc un vrai rebond, par rapport à un mois d’août 2021 catastrophique qui avait chuté de 15% par rapport au mois d’août 2020 pourtant en pleine pandémie.

Le marché européen toujours loin de ses niveaux de 2018 et 2019

Si l’on regarde la situation sur les principaux marchés de l’UE en août, les progressions peuvent être singulièrement différentes d’un pays à l’autre : +3% en Allemagne, +3,8% en France, mais +9 ,1% en Espagne et jusqu’à +9,9% en Italie.

Cependant, avec 650.305 voitures vendues au mois d’août, le marché européen reste « bien en dessous de son niveau d’avant la pandémie »certes exceptionnelle eu valables aux fortes ventes enregistrées en 2018 et 2019, a souligné l’ACEA dans un communiqué.

Freins logistiques et pénuries de composants

Depuis le printemps 2021, le marché automobile est freiné en Europe et en Amérique par une série de problèmes logistiques, dont une pénurie de semi-conducteurs. Ces puces électroniques, principalement diffusées en Asie, sont indispensables à la fabrication des téléphones et ordinateurs portables, mais aussi des voitures qui embarquent toujours plus d’électronique.

Avec une stabilisation de l’approvisionnement en puces, l’ACEA prévoyait un rebond des ventes d’automobiles au deuxième semestre 2022 mais la guerre en Ukraine est venue doucher cet optimisme.

Alpine, l’ovni du marché : +62% de progression entre 2021 et 2022

La plupart des constructeurs ont tout de même engrangé de gros bénéfices au premier semestre grâce à une hausse des prix.

Au mois d’août, le groupe Volkswagen a rebondi de 7,9% et Stellantis de 10,6%.

Le groupe Renault a continué à reculer (-7,2%) malgré les bons résultats de Dacia (+19,5 % avec 246.311 ventes), et Hyundai a affiché une légère baisse de 0,6%.

À noter, la surprise Alpine (Renault), qui, selon le classement de l’ACEA affiche une progression de +62% dans les zones Europe de l’Ouest, EFTA et Royaume-Uni confondus. Sur la période de janvier à août 2022, ce véhicule qui incarne un sommet de l’ingénierie automobile française, est vendu dans ce périmètre à 2.030 unités contre 1.249 unités sur la même période de l’année précédente.