« J’ai donné une gifle » : le député Adrien Quatennens reconnaît avoir frappé son épouse et se retirer de ses fonctions chez LFI

l’essentiel
Le député LFI Adrien Quatennens a reconnu ce dimanche 18 septembre avoir déjà levé la main sur son épouse qui a déposé une main courante contre lui. Il a également annoncé se retirer de sa fonction de coordinateur de la France Insoumise.

Le député LFI Adrien Quatennens a publié un communiqué sur Twitter ce dimanche 18 septembre. L’homme en pleine procédure de divorce et faisant l’objet d’une main courante déposée par son épouse a reconnu avoir déjà levé la main sur sa femme Céline.

« Je pense que Céline a pu évoquer un fait daté d’un an, où, dans un contexte d’extrême tension et d’agressivité mutuelle, j’ai donné une gifle », a écrit Adrien Quatennens dans une déclaration officielle. Cependant, le député LFI a expliqué ne pas savoir précisément ce qui se trouve dans la main courante déposée par son épouse avec qui il est marié depuis 2014.

A lire aussi :
Main courante contre Adrien Quatennens : plusieurs accès de violences dénoncés par son épouse

« Je lui ai saisi le poignet »

« Je ne connais pas le contenu de la main courante. Elle dit l’avoir fait dans le seul mais de laisser une trace de nos altercations en cas de dégradation du climat autour de notre divorce » at-il expliqué. Avant d’évoquer la gifle, le député LFI a évoqué d’autres faits qui pourraient être évoqués par sa compagnie auprès des forces de l’ordre.

Bonjour à tout·e·s, après les événements de cette semaine et dans un souci de transparence et d’apaisement, voici ma déclaration officielle. pic.twitter.com/ykwswNB4F5

— Adrien Quatennens (@AQuatennens) 18 septembre 2022

« Depuis cette annonce de séparation, nous avons eu des disputes. Dans l’une d’entre elles (..), je lui ai saisi le poignet. Dans une de nos dernières disputes, probablement celle qui a justifié son choix de déposer une main courante, je lui ai pris son téléphone portable. Voulant le récupérer, elle m’a sauté sur le dos. Je me suis dégagé et, en me relâchant, elle s’est cognée le coude », at-il ajouté.

Adrien Quatennens a reconnu qu’aucun « contexte, si complexe que fût la situation, ne justifie ces comportements. » « Je suis un homme de dialogue, je ne suis pas un homme violent » at-il ajouté.

Le député LFI a annoncé se retirer de sa fonction de coordinateur de la France Insoumise « pour protéger le mouvement, ses militants et toutes celles et ceux qui comptent beaucoup sur moi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.