François Braun annonce des consultations médicales gratuites à des « âges clés »

PHILIPPE HUGUEN /AFP Le ministre de la Santé François Braun annonce l’instauration prochaine de trois consultations médicales gratuites aux « âges clés » de la vie.

PHILIPPE HUGUEN /AFP

Le ministre de la Santé François Braun annonce l’instauration prochaine de trois consultations médicales gratuites aux « âges clés » de la vie.

SANTÉ – « On entre dans l’ère de la prévention », se félicite François Braun. Le ministre de la Santé a annoncé ce dimanche 18 septembre dans le Journal du dimanche (JDD) que des consultations médicales gratuites seront proposées aux Français à « trois âges de la vie, 25 ans, 45 ans et 65 ans »afin de favoriser le volet prévention du système de santé français.

Cette mesure qui sera intégrée au prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale, explique le ministre, qui insiste : « Nous allons mieux nous occuper des enfants, qui bénéficient de 20 examens jusqu’à 16 ans, mais aussi suivre ces générations au cours de leur vie. »

« C’était une promesse d’Emmanuel Macron, chacun pourra désormais bénéficier d’une consultation médicale gratuite pour faire le point sur sa santé physique et mentale, aux âges clés de sa vie, à 25, 45 et 65 ans »a encore souligné le ministre sur Twitter.

Pour les adultes âgés de 25 ans, il s’agira de « faire le point sur les vaccins, leur activité physique, d’éventuelles addictions ou difficultés liées au début de la vie professionnelle ». Ils seront aussi alertés sur « la nécessité d’avoir un médecin traitant et sur le risque cardiovasculaire ».

Dépistage des cancers, prévention de la perte d’autonomie…

À 45 ans, la consultation sera optimisée sur « la nécessité de participer au dépistage du cancer du sein, du côlon ou de la prostate » et permettra de faire « un bilan sur l’activité physique et d’éventuels troubles de la santé mentale ».

Enfin, à 65 ans sera évoquée « la prévention de la perte d’autonomie, le dépistage des cancers et de toutes les maladies qui peuvent être prévenues », voire si besoin le départ à la retraite, un moment charnière qui n’est pas si facile à appréhender. « Ce quinquennat sera celui d’une vaste réforme de notre politique de santé et de prévention »avait promis François Braun début septembre lors d’un déplacement à Marseille.

Toujours au JDDle ministre de la Santé a annoncé que le volet « santé » du Conseil national de la refondation (CNR), dont le lancement avait été annoncé pour fin septembre, débutera le 3 octobre et sera décliné en trois parties, nationale, territoriale et sous forme de consultation citoyenne numérique.

« Le défi de l’accès aux soins au cœur de l’enjeu »

Dans un premier volet, « jusqu’au printemps 2023, une concertation (aura lieu) au niveau national avec les acteurs clés – professionnels et ordres de santé, élus, représentants des patients – afin d’aborder les questions transversales comme le partage des compétences »expose-t-il.

Le deuxième volet, jusqu’à la fin de l’année, consistera en « des réunions territoriales sous la houlette des pilotes départementaux des agences régionales de santé, en lien avec les préfets et les élus ». Enfin, « une consultation citoyenne numérique, très large, sera proposée aux Français avec des questions sur leur vécu, qui sera produite mi-octobre ».

Emmanuel Macron a déjà assuré que « le défi de l’accès aux soins » serait « au cœur de l’enjeu » de ce CNR santé, jugeant « pas acceptable » les difficultés de nombreux Français à trouver un médecin traitant. François Braun s’était de son côté engagé à ce que « l’intensification de la lutte contre les déserts médicaux compte parmi les priorités et (soit) un objectif clair » des discussions.

À voir également sur Le HuffPost :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.