Un prix Nobel trouve une astuce pour faire des économies d’énergie et tout le monde peut l’appliquer !

Matériel de nouvelles Un prix Nobel trouve une astuce pour faire des économies d’énergie et tout le monde peut l’appliquer !

En Italie, la pasta (les pâtes), c’est sacré, et on ne rigole pas avec les traditions ! Pourtant, Giorgio Parisi, éminent prix Nobel de physique en 2021, s’est amusé à partager une méthode de cuisson qui, si elle peut vous permettre de faire des économies d’énergie, divise le pays tout entier. Explications.

Vos pâtes, vous les préférez al dente ou caoutchouteuses ?

La polémique enfle depuis le 28 août dernier et
ce post sur Facebook
plutôt anodin en l’apparence, du prix Nobel de physique 2021, l’Italien Giorgio Parisi, récompensé pour “la découverte de l’interaction du désordre et des fluctuations dans les systèmes physiques de l’échelle atomique à planétaires” (!) en coopération avec deux autres experts en la matière, le Japonais Syukuro Manabe et l’Allemand Klaus Hasselmann.

Très préoccupé par la crise énergétique qui frappe toute la planète et l’Italie en particulier, Giorgio Parisi a tout simplement voulu partager sa méthode de cuisson des pâtes qui permet, il est vrai, de faire d’importantes économies d’énergiesurtout pour ceux qui cuisinent des pâtes à chaque repas, comme il est de coutume en Italie.

Il était sans doute loin d’imaginer que le pays tout entier allait se déchirer sur cette simple astuce culinaire…

« Mettez les pâtes et éteignez le feu »

Traditionnellement, on fait bouillir de l’eau (1 litre pour 100 grammes de pâtes), puis on met une pincée de sel, on baisse le feu et on laisse cuire les pâtes le temps indiqué sur le paquet en fonction du type. On égoutte, on sert, et on met un filet d’huile d’olive (ou ce que vous voulez après tout, les goûts et les couleurs…). Ça, c’est pour la théorie…

Un prix Nobel trouve une astuce pour faire des économies d'énergie et tout le monde peut l'appliquer !

Avant de vous dévoiler cette fameuse méthode, il faut bien avoir conscience que ce post n’avait pas pour mais de remettre en cause des siècles de gastronomie, mais bien d’aider les foyers à faire des économies d’énergie en reprenant un principe très simple de la physique-chimie :

Quand les pâtes bouillent, je mets le gaz au minimum, minimum, de manière que ça ne consomme pas trop de gaz. Vous pouvez aussi essayer de l’éteindre. Cela permet d’économiser au moins huit minutes de consommation d’énergie.

Le plus important, c’est de garder toujours le COUVERCLE, la chaleur se perd beaucoup à cause de l’évaporation.

En effet, comme l’explique le chimiste Dario Bressanini, chercheur à l’université de l’Insubrie :

Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Nous savons depuis 200 ans que ce n’est pas le fait de faire bouillir l’eau, de la voir bouillonner, qui fait la cuisson, mais la température de l’eau, qui transmet la chaleur aux pâtes, au riz ou à un œuf.

Il l’explique d’ailleurs longuement dans une
vidéo sur TikTok
déjà vue à plus de 3 millions de reprises.

Si tout le monde s’accorde pour dire que le plus important, dans tous les cas, est de mettre un couvercle pour faire bouillir l’eau plus rapidement, d’autres conseillés de n’utiliser que 700 ml d’eau pour 100 grammes et de couper là aussi le feu, mais après deux minutes de cuisson.

Une hérésie selon le grand chef Antonello Colonna, qui balaie d’un revers ces méthodes et dénonce toutes ces techniques comme « dangereuses, décrivant les pâtes caoutchouteuses”.

Si vous voulez essayer, à vous de jouer, après tout, vous n’avez pas grand-chose à perdre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.