Test O2Feel Equo Cargo Power 7.1 : un vélo électrique cargo longtail performant et confortable

Déjà bien présente dans l’univers du vélo à assistance urbaine, la société O2Feel ne pouvait pas passer à côté de l’engouement pour les vélos cargos. Pour son coup d’essai, elle propose donc un modèle longtail, conçu pour supporter la plupart de sa charge sur son porte-bagages allongé et renforcé. Un type de vélo qui présente l’avantage de ne pas être plus large qu’un vélo classique tout en restant assez maniable malgré sa plus grande longueur.

Le VAE cargo longtail O2Feel Equo Cargo Power 7.1

L’O2Feel Equo Cargo Power est décliné en 3 versions, toutes avec le même cadre aluminium 6061 et la même fourche suspendue, ainsi qu’un moteur central Shimano Steps. La version 3.1 se contente toutefois d’un moteur E6100 développé un couple de 60 Nm, quand les versions 4.1 et 7.1 profitent d’un EP8 Cargo plus performant au couple de 85 Nm.

Freins, selles et éclairages changent également d’une version à l’autre, mais c’est surtout la transmission qui diffère. La 3.1 pioche ainsi dans l’entrée de gamme Shimano (Altus), quand la 4.1 profite de la gamme plus performante Deore et que la 7.1 opte pour le moyeu à vitesses intégré Shimano Nexus Inter-5E associé à une courroie.

Les écarts de prix sont bien sûr conséquents, l’Equo Cargo Power 4.1 demandant 3899 € (500 € de plus que le 3.1), tandis que le 7.1 culmine à 4999 €. Comptez 300 € de plus pour passer d’une capacité de batterie de 432 Wh à 720 Wh.

Note de la rédaction : 4 sur 5

Confort et ergonomie

Le vélo cargo électrique longtail O2Feel Equo Cargo Power 7.1 tout équipé.

Le vélo cargo électrique longtail O2Feel Equo Cargo Power 7.1 tout équipé.

Il n’est cependant pas si imposant par rapport à un vélo normal grâce à une astuce de conception consistant à employer une roue arrière de petit diamètre (20″, contre 26″ à l’avant), ainsi que son empattement malgré la longueur de fils triangle arrière. La hauteur du porte-bagages baisse également, facilitant la montée des enfants et le chargement de manière générale. Cela abaisse aussi le centre de gravité pour obtenir une meilleure stabilité.

Un long porte-bagages pour accueillir du matériel ou des passagers.

Un long porte-bagages pour accueillir du matériel ou des passagers.

Un solide porte-bagages vient se fixer sur les haubans, eux-mêmes liés aux bases par des tubes de renfort. L’ensemble supporte ainsi jusqu’à 80 kg de charge, ce qui autorise le transport de deux enfants ou éventuellement d’un adulte. Le système de fixation Mik HD simplifie par ailleurs l’installation d’un ou deux sièges bébés.

On peut également installer des banquettes pour enfants ainsi que des repos-pieds. Pour plus de sécurité, O2Feel propose un arceau auquel les enfants peuvent se tenir. On apprécie son ouverture sur l’avant qui facilite grandement la montée sur le vélo.

Pour les plus âgés, O2Feel propose aussi une poignée à fixer sur la tige de selle.

Repos-pieds et sacoche centrale.

Repos-pieds et sacoche centrale.

Pour le transport de marchandises, on peut aussi fixer un grand plateau de 60 x 40 cm à l’arrière, pouvant supporter jusqu’à 60 kg, ainsi qu’un plateau de 30 x 40 cm à l’avant, supportant jusqu’à 15 kg. Pour ranger les petites affaires et outils, par exemple, il existe aussi une sacoche centrale.

Un grand plateau peut être installé à l'avant.

Un grand plateau peut être installé à l’avant.

L’O2Feel Equo Cargo propose donc l’essentiel des accessoires que l’on peut attendre d’un cargo longtail. Attention cependant, tous sont optionnels, le vélo de base n’intégrant que le porte-bagages nu. Il arrive par ailleurs équipé d’une béquille centrale qui lui assure une bonne stabilité. Son déploiement n’est cependant pas très pratique, car ses pieds sont repliés et s’écartent subitement au sol, faisant sursauter le vélo. Cela permet cependant de réduire son encombrement sous le vélo une fois la béquille pliée.

Le cycliste profite pour sa part d’un poste de conduite confortable, favorisant une posture assez droite, grâce notamment à un cintre courbé. La puissance réglable permet à chacun de trouver une position agréable en fonction de la taille de ses membres. Quant à l’assise, elle peut être assez basse pour convenir à des utilisateurs adaptés à 1,60 m et suffisamment haut pour accueillir de plus grands gabarits, jusqu’à 1,90 m d’après O2Feel. Du haut de notre mètre 87, nous ne nous sommes pas sentis à l’étroit.

La tige de selle suspendue apporte par ailleurs un bon confort pour ajouter de l’amorti à une selle déjà bien rembourrée (Royal Herz City Gel sur notre version d’essai 7.1).

Le confort à l’avant est pour sa part assuré par une fourche suspendue RST Avalon 26 au débattement de 60 mm. Celle-ci se comporte très bien en ville et sur des chemins dégradés, son débat nous paraissant suffisant pour l’usage d’un tel vélo. Gare tout de même à ne pas surcharger l’avant pour garder de la maniabilité et de la sécurité en cas de freinage intégré.

On peut en tout cas compter sur les larges pneus renforcés Schwalbe Pick-Up Perf de 2,15″ de large à l’avant et 2,4″ à l’arrière pour assurer un bon comportement à l’Equo Cargo Power, même lourdement charge.

En matière d’intégration, l’O2Feel intègre sa batterie dans son tube diagonal, comme la plupart des vélos électriques de nos jours. Une batterie protégée par un couvercle en aluminium qui se retire par le dessous. Les finitions sont soignées et les câbles passent dans le cadre pour se faire plus discrets.

Eclairage

Note de la rédaction : 4 sur 5

En ce qui concerne l’éclairage, l’Equo Cargo Power 7.1 est le mieux loti de la série, profitant d’un phare Trelock Airflowtant 70 lux. On a vu plus puissant, mais c’est en général suffisant pour rouler de nuit si l’éclairage public est éteint. On sera juste plus prudent hors agglomération et par temps pluvieux.

Le feu arrière Axa Juno s’avère pour sa partie assez visible, mais n’est pas relié aux freins et ne signale donc pas leur activation ; dommage, car on trouve une telle fonction sur un vélo comme le Radwagon 4, pourtant 2,5 fois moins cher que cet O2Feel.

Sous le feu arrière, un antivol de cadre fort utile pour les arrêts-minute et pour renforcer la sécurité en complément d'un bon antivol en U.

Sous le feu arrière, un antivol de cadre fort utile pour les arrêts-minute et pour renforcer la sécurité en complément d’un bon antivol en U.

Pour ce qui est de la protection du cycliste, il faut faire sans carter de protection au niveau du plateau. La transmission par courroie évite certes les traces d’herbes que peut provoquer une chaîne, mais on n’est pas à l’abri de quelques salissures sur un bas de pantalon clair.

Nous aurions également apprécié que le garde-boue avant descende plus sur la roue et se termine par une bavette, afin de protéger le bout des chaussures qui, sans cela, ne puissent rester immaculées par temps pluvieux.

Note de la rédaction : 5 sur 5

Conduite

Malgré sa géométrie particulière, l’Equo Cargo Power se conduit presque comme un vélo normal en raison de sa roue de 26 pouces à l’avant et d’une petite roue arrière de 20″ qui ne change pas spécialement la façon d’appréhender les C’est plutôt la longueur du vélo qui demande quelques précautions, notamment en ville et dans les virages serrés. Le rayon de braquage assez large demande un peu d’anticipation.

Une petite roue arrière pour une meilleure assise du vélo.

Une petite roue arrière pour une meilleure assise du vélo.

Heureusement, la petite roue de 20 pouces à l’arrière autorise une bonne maniabilité. On n’atteint pas l’agilité d’un vélo comme le Moustache Lundi 20, mais on n’a pas non plus l’impression de conduire un semi-remorque.

Pourtant, avec près de 40 kg sur la balance (39,4 kg pour notre modèle tout équipé, avec siège bébé, assise en mousse, sacoche centrale et plateau avant), il y aurait de quoi craindre pour le comportement du vélo. C’est bien là que l’assistance électrique entre en jeu. Grâce au très performant moteur central Shimano EP8 Cargo, l’Equo Cargo Power démarre comme si de rien n’était, dès le premier coup de pédale.

Le moteur central Shimano EP8 Cargo.

Le moteur central Shimano EP8 Cargo.

Ce moteur sait néanmoins rester doux, grâce à son capteur de couple qui rend l’assistance proportionnelle à la force conservée sur les pédales. On apprécie le naturel du pédalage qui ne se fait pas au détriment de la performance. Avec ses 85 Nm de couple, l’EP8 Cargo est en effet capable de fournir une assistance suffisante pour gravir des côtes assez raides.

La petite commande de l'assistance, avec son écran monochrome qui n'affiche que les informations essentielles (vitesse, mode d'assistance, distance du trajet et odomètre).

La petite commande de l’assistance, avec son écran monochrome qui n’affiche que les informations essentielles (vitesse, mode d’assistance, distance du trajet et odomètre).

Le moyeu à vitesses intégré Shimano Nexus Inter-5E de notre version 7.1 de l’Equo Cargo Boost contribue aussi à cette douceur, d’autant qu’il est utilisé par une courroie qui ajoute à l’onctuosité de la transmission, en plus d ‘apporter une certaine fiabilité. Il ne manquerait qu’une transmission automatique pour ne plus du tout avoir à se soucier d’autre chose que de sa trajectoire.

Le moyeu à vitesses intégré Nexus de la roue arrière.

Le moyeu à vitesses intégré Nexus de la roue arrière.

Le moyeu Nexus est d’autant plus pertinent que le poids d’un tel vélo une fois chargé impose de démarrer avec un petit braquet. Pas de problème ici, puisque l’on peut donc changer de braquet à l’arrêt sans risque de dérailler ou de casser quoi que ce soit.

Une poignée tournante pour changer facilement de braquet.

Une poignée tournante pour changer facilement de braquet.

Seul défaut de cette transmission, son développement limité ne permet que de dépasser les 35 km/h sans mouliner excessivement.

Freinage

Note de la rédaction : 4 sur 5

3,5 mètres

Avec ses freins hydrauliques à disque de 180 mm à l’avant comme à l’arrière, l’O2Feel Equo Cargo Power est suffisamment freiné pour s’arrêter en 3,5 m environ sur sol sec, avec 85 kg de charge. Ses pneus Schwalbe ne sont pas étrangers à ce bon résultat et le vélo reste stable grâce à sa grande roue avant et son arrière abaissé.

1 réflexion sur “Test O2Feel Equo Cargo Power 7.1 : un vélo électrique cargo longtail performant et confortable”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.