Téo, cycliste de 14 ans, a été renversé par une voiture : « Elle ne s’est même pas arrêtée »

Après avoir été heurté par une voiture alors qu’il circulait à vélo, Téo a été pris en charge par les pompiers. (©DR)

« Se barrer comme ça… Je ne décolère pas. » Gaëtan Deloris, de Bazas (Gironde), est révolté. Son beau-fils, Téo, âgé de 14 ans, a été renversé alors qu’il circulait à vélo. Et la conductrice ne s’est pas arrêtée.

Les faits se sont déroulés dimanche 11 septembre 2022, en fin d’après-midi, entre Gajac et Bazas, à hauteur du lac de la Prade. Téo alors circule l’un de ses amisâgé de trois ans de moins que lui.

Rencontré par Le Républicain Sud-GirondeTéo raconte :

On se trouve dans une montée, l’un derrière l’autre. J’étais derrière. Sur Serrait bien à droite. Et une voiture m’est rentrée dedans. Je n’ai pas compris ce qu’il m’arrivait et je me suis retrouvé au sol.

Théo

D’après les souvenirs de Téo, il a été touché sur le flanc gauche. A roulé sur le capot avant d’être projeté dans l’herbe. « Mais tout est un peu flou. Ca a été violent, brutal. »

5 jours d’ITT pour Téo

La suite ? Des automobilistes, qui circulent sur cet axe, s’arrêtent pour porteur secours à Téo. L’adolescent parvient à se relever, tant bien que mal.

A deux cent mètres de là, une conductrice de la voiture incriminée se stoppe. « Le passager est descendu. Mais quand ils ont vu que j’avais réussi à me relever, ils sont repartis. Elle ne s’est même pas arrêtée », détaille Téo. Qui appelle ses proches dans la foulée.

« Il nous a appelés une première fois à 18h54, on a raté son coup de fil, se souvient Gaëtan Deloris. Deux minutes plus tard, par contre, sur un décroché. Et là, Téo nous a tout dit ! Il avait son vélo jaune, son casque jaune. Qu’on ne me dise pas qu’on ne l’avait pas vu ! »

Vidéos : en ce moment sur Actu

Les sapeurs-pompiers arrivent ensuite sur les lieux pour prendre en charge le blessé. Bilan pour Téo : 5 jours d’ITT, des contusions, des écorchures. « Son médecin lui a dit qu’il était un survivant », souligne son beau-père.

Un dépôt de plainte à la gendarmerie

La famille de Téo a déposé plaintemercredi 14 septembre, à la gendarmerie de Bazas.

Aujourd’hui, plusieurs questions restent en suspens : qui conduisait la voiture ? Et pourquoi la personne ne s’est-elle pas arrêtée ? D’après les témoins, il s’agit d’une Peugeot 207 grise, conduite par une femme.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là… Voilà ce que confie Gaëtan Deloris : « Une connaissance nous a dit qu’en allant faire le plein à la station-service d’un supermarché, elle était tombée sur une 207 grise toute défoncée sur le côté droit, avec le rétroviseur endommagé. La voiture était juste à la borne d’à côté… Si ça se trouve, ce n’est pas elle. Mais si ça se trouve, c’est bien elle. »

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Républicain Sud-Gironde dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.