Refus d’obtempérer à Nice : une élue qui appelait à annuler la marche blanche pour Zied menacée de mort

La députée LR de la 5e circonscription des Alpes-Maritimes, Christelle D’Intorni, a dénoncé sur les réseaux sociaux les menaces dont elle a été la cible. Elle avait appelé à faire interdire une marche blanche, prévue ce dimanche 18 septembre en hommage à Zied.

Le 7 septembre, avenue Henri Matisse à Nice, Zied, âgé de 24 ans, est tué par un tir de policier après un refus d’obtempérer.

Dans la foulée, son avocat annonce l’organisation d’une marche blanche. Un événement que Christelle D’Intorni a tenu à dénoncer.

« Fais très attention à toi »

«J’ai reçu des messages haineux et des menaces de morts», a révélé la députée sur Twitter, à la suite de ses interventions. «Fais très attention à toi», l’alerte notamment un internaute, ajoutant le pouvoir de faire circulaire des «vidéos porno» de la députée.

« Vous n’avez pas un peu d’empathie ? » s’interroge un autre. Un internaute évoque quant à lui la perte d’un «proche».

Zied circulait sans permis à bord d’un véhicule volé. Le policier et auteur du tir mortel a été mis en examen le 9 septembre dernier.

L’élue, dont la démarche a notamment été soutenue par Eric Ciotti, ne s’est pas laissée intimider. «Vous ne m’empêchez jamais de dire ce que je pense», at-elle conclu.

La préfecture des Alpes-Maritimes a quant à elle indiqué ne pas s’opposer à la marche blanche. Celle-ci démarrera demain en fin de matinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.