Pouvoir d’achat : voici la somme qu’il manque aux Français pour vivre décemment, selon une étude

Le pouvoir d’achat des Français ne cesse de diminuer. Une étude a permis de révéler à quel niveau se situe leur manque financier pour vivre de manière convenable chaque mois. Le verdict fait l’unanimité ! Ces derniers mois ont prouvé le pouvoir d’achat des Français. Alors que l’inflation continue de faire des ravages et que les prix ne cessent d’augmenter dans tous les secteurs ou presque, de nombreuses personnes craignent pour leur avenir. Comme le précise Le Figaro, la majorité des Français autorisés ont déjà dû se réduire. Et ce, au niveau des achats pour faire face à leurs dépenses nécessaires. En effet, près d’une personne sur dix dits avoir restreint ses dépenses non essentielles ou faire très attention au prix des produits qu’elle consomme afin de parvenir à joindre les deux bouts… Une étude à examiner ce qui manque aux Français sur le plan financier pour vivre décemment chaque mois.

Les Français se plaignent du pouvoir d’achat

Les Français ont une image de personnes pessimistes. En effet, 66 % d’entre eux ont la conviction que, dans l’état actuel des choses, leur pouvoir d’achat connaîtra une baisse inévitable au cours des 12 prochains mois. Il reste estimer que 53 % des personnes pensent que la qualité de leur vie se dégrade petit à petit. Pour cette raison, 59 % d’entre eux ont dû réduire leurs dépenses quotidiennes. Selon le dernier baromètre du pouvoir d’achat réalisé par Cofidis et CSA Research, les dépenses non essentielles constituant les premières à subir des restrictions. Ce constat ne surprend personne, et la majorité des lecteurs pourra le confirmer. Tout ce qui est loisirs, ou achats non essentiels semblent inexistants en ce moment d’inflation.

Selon les responsables de cette étude, les foyers français indiquent qu’il leur manque en moyenne 510 euros par mois pour vivre de manière décente. Cet argent ne manque pas pour tout ce qui est des loisirs et des achats non essentiels ou de divertissements. Mais plutôt pour les dépenses nécessaires à la vie quotidienne. « S’ils disposaient de cette somme, les Français ne s’offriraient pas pour autant des achats « plaisirs », mais l’utiliseraient avant tout pour des dépenses essentielles telles que l’alimentation (53 %) ou encore l’énergie (29 %). ) », décrit l’étude. Une étude faite avec la participation d’environ 1000 personnes, qui ont donc représenté la population française.

Les Français auraient besoin de 510 euros supplémentaires

Alors, comme expliqué ci-dessus, selon le dernier baromètre CSA Research pour Cofidis, il manquerait 510 euros par mois aux Français. Et ce, pour vivre bien et avec sérénité à l’approche de la fin du mois. Ce montant constitue un véritable record : il représente 43 euros de plus que l’année dernière. En effet, cette année ne constitue pas la première année où les fins de mois se trouvent difficiles pour les Français. Or, avec la hausse des prix, l’inflation fulgurante et bien d’autres épreuves, de nombreux foyers se retrouvent maintenant concernéset bien plus qu’auparavant.

Ce surplus de revenus permet de couvrir notamment les dépenses alimentaires (53 %), mais également les dépenses énergétiques (29 %). En effet, comme le souligne Le Figaro, ces deux secteurs subissent de plein fouet la hausse des prix constatée depuis le début de l’année. Les résultats de cette enquête apparaissent comme très inquiétant pour le gouvernement ainsi que la population française… Et pour cause, ils considèrent que les Français se privent afin de subvenir à leurs nécessités primordiales. L’alimentation et le chauffage. Deux choses qui ne sont pas négligeables et donc personne ne devrait se passer. En effet, il faut attendre l’alimentation et l’énergie pour que les loisirs entrent en jeu. Et pour le moment, dû à l’inflation, les loisirs n’ont même pas leur place dans la vie des Français en ce moment.

Le pouvoir d’achat : la première préoccupation

Pour ces différentes raisons, les Français craignent pour leur pouvoir d’achat. En effet, ce dernier devient, loin devant la santé (34 %) et l’environnement (27 %), la principale préoccupation de la majorité des Français (54 %). Voilà l’une des conséquences du contexte général, qui se révèle être un facteur particulièrement anxiogène pour les foyers les plus modestes.

Les préoccupations et craintes de la population française semblent entièrement justifiées. En effet, plus de 68 % d’entre eux ont estimé que leur pouvoir d’achat était connu une dégradation. Pas seulement cette année mais au cours des dix dernières années. Ou, cette année ne change absolument pas la donne. Comme la situation ne tend pas à s’améliorer, bien au contraire. De ce fait, le pessimisme devient la norme dans la vie des Français. Et, de ce fait, toute excuse est bonne pour se plaindre. Même lorsque le gouvernement tente de tendre une perche en instaurant des aides. Des aides grâce à la loi sur le pouvoir d’achatadapté cet été.

« Le pessimisme des Français face à la gravité de la situation se fait sentir à bien des vaincus : ils repoussent leurs projets, se restreignent dans leurs achats du quotidien et tentent de trouver des solutions pour alléger l’impact de l’inflation », souligne Mathieu Escarpit, directeur marketing chez Cofidis France.

Astuces pour récupérer les 510 euros

Arrivé à récupérer 500 € par mois ne constitue certainement pas une mince affaire. Cependant, avec les bonnes astuces, cela reste possible, afin de lutter pour le pouvoir d’achat. En effet, il peut parfois arriver, surtout en cette période d’inflation, de se retrouver à court en fin de mois. Et certaines solutions à ce manque d’argent peuvent se trouver sous vos yeux. Il suffit simplement de connaître les différentes astuces qui pourraient vous permettre de récupérer une partie ou alors la totalité du montant.

Quelques solutions peut être de mettre à profit son logement ou son véhicule pour son pouvoir d’achat. Ou encore, vendre les objets que l’on n’utilise plus. Vous pouvez également prendre la décision de cuisiner au lieu de commander des repas préparés. Quelques activités peuvent être référencées comme les sondages toujours rapporteur un peu d’argent. De plus, dans les supermarchés, le gouvernement fait en sorte que certains produits restent peu chers. Il se trouve donc conseillé de faire ses emplettes dans les rayons promotions. Tentez de réduire vos achats de produits que vous pouvez emprunter. Et ce, tels que des livres, des outils ou bien d’autres objets. Pour aider votre pouvoir d’achat, pensez à passer par des écoles de coiffure pour vos coupes, contrairement à un salon. En effet, il existe bien d’autres solutions comme ces dernières qui pourraient vous permettre de faire des économies, et récupérer vos 510 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.