Pau fait tomber le leader Toulouse en Top 14

Le match : 26-16

Victorieux de Perpignan (16-14) à domicile et excellents à Clermont mais pas récompensés (33-24) la semaine dernière, les Palois sont restés invaincus à domicile grâce à un doublé de leur ailier australien Jack Maddoks mais surtout une organisation et une opiniâtreté défensive qui bloqua les initiatives toulousaines. Des Toulousains réduits définitivement à quatorze dès la 52e après le carton rouge perdu à Richie Arnold pour un plaquage dangereux.

Après une demi-heure bloquée et incertaine qui vit les deux équipes aligner les buts de faiblesse pour se retrouver à égalité (9-9) à la 35e minute, cette rencontre brouillonne vit la Section paloise se détacher grâce à un essai de son ailier australien Jack Maddoks sur un ballon de récupération bien bonifié (36e, 16-9). Et l’avance béarnais prit un peu plus de relief avec un quatrième but de Zack Henry juste avant la pause (19-9).

Les Toulousains n’abdiquèrent pas et trouvèrent le chemin de l’en-mais adverse en puissance par leur imposant deuxième-ligne Meafu (47e, 19-16). Cette rencontre semblait s’équilibrer jusqu’à ce que le deuxième-ligne australien, Richie Arnold, soit expulsé à peine entrée. Son plaquage haut, dangereux, lui vaut un carton rouge (52e). En infériorité numérique, les Toulousains encaissent un essai, doublé de Maddoks (57e, 26-16) sur un décalage de son arrière Clément Laporte.

Les visiteurs eurent beau activer leur jeu autour de leur joker, le tonique Antoine Dupont, rien n’y fit. L’ailier Dimitri Delibes loupa l’immanquable essai (74e) en bout de ligne sur une passe sautée de Sofiane Guitoune, scellant le succès béarnais au Hameau. Invaincu depuis le début du Championnat, Toulouse s’incline pas pour la première fois, cette saison, remporte la première place du classement au Stade Rochelais.

13

Le nombre de sanctionnées concédées par les Toulousains, dont un carton rouge (52e).

Le joueur : doublé pour Jack Maddoks

Excellent joueur de cricket, ce joueur protégé, capable d’évoluer à l’ouverture, à l’arrière et à l’aile, est un finisseur redoutable. Il l’a prouvé, samedi soir. Dans un match verrouillé où les occasions paloises de marquer se sont révélées rares, Jack Maddoks (25 ans, 1,94m, 90 kg) a su échapper à la défense adverse avec finesse et puissance. Les deux essais (36e, 57e) de cet international australien (7 sélections en 2018), palois depuis la dernière saison, ont crucifié Toulouse.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.