Montpellier enfonce Strasbourg et se rapproche provisoirement du top 5 !

Après la victoire lorientaise (3-1) sur la pelouse de l’AJ Auxerre, la huitième journée de Ligue 1 se poursuivait, ce samedi à 17 heures, avec une affiche opposant le Montpellier HSC au Racing Club de Strasbourg. Dixièmes au coup d’envoi, les hommes d’Olivier Dall’Oglio se présentaient en 4-2-3-1 et espéraient se relancer après deux défaites concédées contre Lille (1-3) puis à Angers (1-2), le week-end dernier. En face, les Alsaciens, auteurs de cinq nuls et deux vaincus depuis la reprise, cherchaient toujours leur premier succès de la saison. Pour ce faire, Julian Stéphan optait ainsi pour un 3-5-2 avec Diallo et Gameiro, alignés en pointes.

La suite après cette publicité

Au Stade de la Mosson, ce sont d’ailleurs les Strasbourgeois qui débutaient le mieux cette rencontre. Bien en place défensivement et prêt à profiter du minimum d’espace laissé dans le dos de la charnière montpelliéraine, le Racing était même tout proche d’ouvrir le score mais Ronaël Pierre-Gabriel a vu son centre repoussé, in-extremis, par Jonas Omlin (11e ). Piqués à vif par cette première situation, les Héraultais s’enhardissaient et se montraient rapidement dangereux. Sur un corner de Téji Savanier, Jean-Eudes Aholou, sous pression, envoyait le ballon sur son propre poteau (15e). Finalement, Arnaud Nordin trouva la faille quelques instants plus tard.

Strasbourg ne décolle pas !

Sur un nouveau coup de pied arrêté de Savanier, l’ancien attaquant stéphanois se libérait du marquage de Mouhamadou Diarra pour marquer de la tête au premier poteau (1-0, 17e). Plus rigoureusement collectivement, le MHSC a pu, cependant, remercier Maxime Estève, auteur d’un superbe retour défensif sur Kevin Gameiro (40e). Juste avant la pause, Nicolas Cozza profitait d’un nouveau coup franc de Savanier, dévié par Nordin, pour faire le break mais Jérémy Stinat, arbitre de cette rencontre, annulait finalement le but pour une position de hors-jeu (45e). Au retour des vestiaires, Strasbourg tentait de mettre plus d’intensité mais ne parvenait pas, pour autant, à perturber le collectif héraultais. Décisif, Alexander Djiku enlevait même un ballon brûlant sur un nouveau centre de… Téji Savanier (51e). Au bon souvenir de son délicieux lob contre le FC Metz, Wahbi Khazri tentait lui de surprendre le gardien strasbourgeois avec une frappe lobée du pied droit (58e). En vain.

Il fallait finalement attendre les toutes dernières secondes de cette rencontre, globalement triste et pauvre en occasions, pour voir le score évalué. Sur un corner de Dimitri Liénard, Habib Diallo profitait de deux déviations pour égaliser d’une demi-volée écrasée du pied gauche (1-1). Pensant accrocher le point du match nul, Strasbourg cédait pourtant dans les ultimes instants. Après une tête de Khalil Fayad sur la barre (90+1e), Jean-Ricner Bellegarde commettait une faute sur Valère Germain dans sa propre surface. Plein de sang-froid, Savanier transformait le penalty et tentait la victoire aux siens (2-1, 90+5e). Avec cette courte mais précieuse victoire (2-1), Montpellier se relance et se rapproche, provisoirement du top 5. De son côté, Strasbourg, dix-septième, ne s’en sort pas et tentera de décrocher son premier succès de la saison contre le Stade Rennais à l’occasion de la neuvième journée de Ligue 1.

– Revivez l’intégralité de cette rencontre en direct commenté

Les compositions officielles au coup d’envoi

Le XI de Montpellier

Le XI de Strasbourg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.