EN DIRECT – Orages en Corse: nouveaux orages mais nuit « relativement calme », ​​la vigilance orange maintenue

« On a perdu 24% des agents prévisionnistes en 10 ans » : pourquoi Météo France n’a pas placé la Corse en vigilance orange plus tôt ?

Plusieurs voix se sont élevées s’étonnant du placement tardif de la Corse en vigilance orange jeudi alors que de gros orages étaient attendus.

« On use des modèles de usé pour calculer ces usés. Un orage est particulièrement difficile à prévoir et nos modèles ne sont pas tous parfaits. Il y a toujours de petits écarts entre ce qui est prévu et ce qui est observé », explique ce vendredi sur RMC Jérome Lartisant délégué FO Météo France qui déplore la fermeture des centres départementaux au début des années 2000 : « On a perdu 24% des agents prévisionnistes en 10 ans », précise-t-il.

« À chaque vigilance sur un des indicateurs pour voir si la vigilance est justifiée ou non. Il ne faut pas faire trop d’alertes pour que ces vigilances ne soient pas banalisées », ajoute-t-il.

De nouveaux orages mais une nuit « relativement calme »

A Ajaccio en Corse-du-Sud, la nuit a été relativement « calme ». Il y a bien eu de nombreux orages mais l’épisode pluvieux et venteux redouté est resté bien moins fort que la veille, constaté sur place l’envoyé spécial de RMC.

Les plus fortes rafales mesurées ont été enregistrées à 97 km/h contre 224 km/h la veille. Selon nos informations, aucune intervention de pompiers liée à la météo n’a eu lieu, que ce soit en Corse-du-Sud ou en Haute-Corse.

Les deux départements maintenus en vigilance orange

Météo France a délivré ce vendredi son alerte orange pour orages et pluie-inondation en Haute-Corse et en Corse-du-Sud. De nouveaux orages d’une intensité moindre ont frappé l’île dans la nuit de jeudi à vendredi, des orages moins violents que ceux de jeudi.

De nouveaux « orages généralisés » frappent la Corse, Météo France met en garde contre les « trombes marines »

De nouveaux « orages généralisés » se sont abattus sur la Corse, dans la nuit de jeudi à vendredi. Ces « orages généralisés » concernent « la moitié occidentale de la Corse et le Cap Corse » mais aussi « le littoral oriental », a annoncé Météo-France dans un bulletin diffusé dans la nuit.

« Sous les plus fortes cellules orageuses, on pourra observer 40 à 60 mm en moins d’une heure, de la grêle, de fortes rafales de vent voisines de 80 à 100km/h », selon Météo-France qui met également en garde contre « des trombes marines et des phénomènes tourbillonnaires » sur le littoral.

L’île méditerranéenne, où la saison touristique bat son plein, était repassée en vigilance orange jeudi à 21h00, pour un épisode pluvio-orageux « plus durable » que la veille.

Les centres d’hébergement s’installent, la gendarmerie corse assure les évacuations

La gendarmerie est mobilisée en Corse afin d’assurer les évacuations dans les différents campings de l’ile, comme le montre un tweet publié par le compte de la Gendarmerie nationale.

Du côté de la Croix-Rouge en Corse-du-Sud, des bénévoles contribuent à mettre en place les centres d’hébergement provisoires censés accueillir les occupants des campings évacués, en prévention des intempéries qui doivent toucher la Corse dans la nuit de jeudi à vendredi.

8800 foyers corses resteront privés d’électricité ce jeudi soir

Selon le service de communication d’EDF, cité par France 3 Corse, « plus de 80% des clients ont été réalimentés » en électricité depuis le début de la journée. Cependant, 8800 foyers resteront privés d’électricité ce jeudi soir.

Par ailleurs, en marge des nouvelles intempéries survenues dans la nuit de jeudi à vendredi, EDF craint que le nouvel épisode orageux prévu cette nuit ne cause de nouveaux incidents, alors que les installations sont déjà fragilisées par les événements survenus jeudi matin.

Macron exprime son soutien, les événements culturels et sportifs annulés en Haute-Corse

En introduction du point visio de la cellule de crise dirigé par Emmanuel Macron, le président de la République a souhaité exprimer son « soutien à la Corse et aux Corses suite aux orages extrêmement violents ».

Le chef de l’Etat a précisé que l’objectif de cette visiconférence est de « faire le point sur la situation, d’autre part (…) de pouvoir sur les prochaines heures et les prochains jours prendre les bonnes décisions ».

Quelques minutes auparavant, dans un tweet paru en début de soirée, le Préfet de Haute-Corse a annoncé l’annulation de tous les événements culturels et sportifs durant l’épisode de vigilance pour orages et pluie/inondations.

Emmanuel Macron présidera la cellule interministérielle de crise jeudi soir

Le président de la République, Emmanuel Macron, dirigera jeudi soir la cellule interministérielle de crise depuis Brégançon, selon l’Elysée. La première ministre Elisabeth Borne participera aussi à ce point, tout comme Gérald Darmanin le ministre de l’Intérieur, ou encore Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires.

En Corse, des campings de Balagne ont commencé à être évacués ce jeudi en fin de journée, « à titre préventif pour mise à l’abri en collaboration avec les communes concernées » selon le Préfet de Haute-Corse sur Twitter.

Corse : Météo-France se défend de ne pas avoir activé l’alerte orange

Météo-France est revenue sur l’épisode tumultueux de cette matinée du jeudi 18 août, alors que de violents orages frappaient la Corse, causant la mort d’au moins cinq personnes.

Des critiques ont très vite émané sur le manque d’alerte de la part de Météo-France. Dans son bulletin de 6h du matin, Météo-France avait effectivement placé la Corse en vigilance jaune, un niveau de vigilance considéré comme inadéquat au vu de la puissance des intempéries sur place. Le service concède avoir été « surpris » par une situation « difficilement prévisible ».

Plus d’informations dans cet article à lire ici.

La préfecture de Corse-du-Sud ordonne les évacuations dans les campings

Un arrêté a été publié ce jeudi après-midi par la préfecture de Corse-du-Sud afin d’ordonner l’évacuation de certains résidents des campings dans le département.

Les gérants de campings en Corse-du-Sud sont sommés d’évacuer sans délais les « occupants accueillis dans des structures légères sensibles aux vents ».

Par ailleurs, les maires du département ont l’obligation « d’activer leur plan communal de sauvegarde afin de mettre à disposition un lieu de regroupement », indique l’arrêté.

La vigilance orange débutera aux alentours de 21h

Météo France prévient qu’une nouvelle vigilance orange qui débutera à 21h00 jeudi, et sera en vigueur jusqu’à vendredi 10h00.

« Les cumuls de pluies attendus jusqu’à vendredi matin sont de 40 à 70 mm sur une grande moitié ouest, et ponctuellement de 80 à 100 mm, suite aux passages successifs de plusieurs cellules orageuses », prévient l’institut, qui précise que  » les derniers orages » évacueront l’île « vendredi à la mi-journée ». De la grêle et de fortes rafales de vent pouvant atteindre « de 80 à 100km/h, parfois tourbillonnaires », sont également attendues.

Plus d’informations sur l’alerte orange en cliquant ici

Cellule de crise interministérielle activée

La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé jeudi avoir activé la cellule interministérielle de crise au regard de la situation en Corse, où de violents orages ont fait cinq morts et plusieurs blessés. « Nous suivons de près les opérations qui ont lieu sur terre et en mer », a tweeté la cheffe du gouvernement.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin doit se rendre en Corse dans l’après-midi à la demande du président Emmanuel Macron qui a témoigné de « tout son soutien » au président de l’exécutif de l’île Gilles Simeoni.

Au moins 5 morts après les violents orages ce jeudi matin en Corse

Un épisode extrême touche la Corse ce jeudi. Les orages violents qui frappent la Méditerranée française, après des semaines de sécheresse, ont fait cinq morts et plusieurs blessés. Des orages brutaux, accompagnés tôt dans la matinée de rafales de vent pouvant atteindre 224 kilomètres heures, ont tué cinq personnes.

*Bilan humain lourd

Le corps d’un pêcheur de 62 ans a été retrouvé dans la matinée dans le golfe de Girolata (Corse-du-Sud) tandis que celui d’une kayakiste a été localisé en début d’après-midi au niveau d’Erbalunga ( Haute-Corse. En fin de matinée, la préfecture de Haute-Corse avait déjà annoncé la mort d’un homme de 46 ans à Calvi (Haute-Corse), victime de la chute d’un arbre sur son bungalow. En Corse- du-Sud, une adolescente de 13 ans est aussi décédée après la chute d’un arbre sur son bungalow dans un camping du village de Sagone. Une femme de 72 ans est pour sa part décédée sur la plage du Liamone à Coggia, en Corse -du-Sud, après la chute du toit d’une paillote sur son véhicule, a précisé la préfecture.

*3 blessés en urgence absolue

A terre, 12 personnes ont été blessées, en Haute-Corse ou en Corse-du-Sud, dont trois en urgence absolue. Parmi eux, une Italienne de 23 ans elle aussi victime de la chute d’un arbre dans la pinède de Calvi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.