prison ferme pour deux influenceurs

Deux influenceurs algériens ont été condamnés mardi 9 août en appel à un an de prison chacun, dont six mois fermes, dans une affaire d’arnaque d’étudiants algériens, selon des médias locaux.

Farouk Boudjemline (dit Rifka) et Mohamed Aberkane (dit Stanley) ont été jugés par la Cour d’Alger pour «association de malfaiteurs, faux et usage de faux, vol, escroquerie, blanchiment d’argent». Leur coaccusée Numidia Lezoul, poursuivie pour les mêmes charges, a été acquittée.

À VOIR AUSSI – Dany Boon victime d’une arnaque à plusieurs millions d’euros en Irlande

En première instance, ils avaient été tous les trois condamnés à un an de prison chacun et une amende de l’équivalent de 650 euros pour avoir fait la promotion des services d’une agence, «Porte du futur», qui avait escroqué de nombreux étudiants algériens souhaitant effectuer des études à l’étranger, notamment en Russie, en Ukraine et en Turquie. L’agence payait d’importantes sommes d’argent aux étudiants contre un engagement de s’occuper de leur inscription à l’université et leur assurait un hébergement, mais les avait abandonnés à leur sort une fois sur place.

Les trois influenceurs, très connus en Algérie, avaient été détenus en janvier dernier après une plainte de 75 étudiants. Le patron de l’agence, Oussama Rezagui, a été condamné à six ans de prison (contre sept ans en première instance) et une lourde amende.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.