un premier chargement de céréales quitte le port d’Odessa

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

09h15 : Il est 9 heures passées, c’est l’heure du point traditionnel sur l’actu :

• C’est le premier navire chargé de céréales ukrainiennes à quitter le pays depuis le début de la guerre : le Rozani s’est élancé du port d’Odessa ce matin avec une cargaison de maïs à son bord. Kiev et Moscou avaient signé un accord le 22 juillet pour reprendre les exportations de céréales.

• Après son adoption par l’Assemblée nationale, le projet de loi de finances rectificatif arriver au Sénat aujourd’hui. Les débats, qui porteront notamment sur le bouclier tarifaire sur l’énergie, la remise de carburant, la redevance audiovisuelle et la taxe sur les superprofits, ne sont prévus pour durer que deux jours.

• Un nouveau brasier a ravagé 150 hectares de pins dans les Landes, sur la commune de Mano, dimanche soir. Selon la préfecture, le feu « n’est pas fixé mais ne progresse plus » et n’a pas fait de victime. L’incendie qui a brûlé 350 hectares dans le Gard est quant à lui maîtrisé.

Un nouvel épisode de chaleur intense débute cette semaine. Il va d’abord toucher le sud de l’Hexagone, avant de remonter vers le nord mardi et mercredi, avec des températures allant jusqu’à 39°C, selon Météo France. Cinq départements ont été placés en vigilance canicule orange.

08h53 : « Nous avons en France 99 000 Ukrainiens qui bénéficient de l’allocation pour demandeur d’asile. »

Les réfugiés ukrainiens présents en France « sont dans une situation qui est mouvante »a expliqué le directeur de l’Office français de l’immigration et de l’intégration ce matin sur franceinfo, avec certains « qui retournent en Ukraine et d’autres qui reviennent d’arriver même si elles sont beaucoup moins qu’avant ». Selon Didier Leschi, « sur les plus de sept millions de personnes qui sont sorties d’Ukraine, un peu plus de quatre millions sont retournées en Ukraine. » Il a précisé qu’« environ 20 000 personnes » sont accueillies chez des particuliers en France.

08h48 : Bonjour @Jean, vous n’étiez pas loin : la Russie a exigé ces inspections pour éviter que l’Ukraine ne se serve de ces bateaux pour importateur d’armes ou de munitions. C’est la Turquie, qui a participé à la médiation entre les deux pays et qui contrôle les détroits par doivent passer les navires, qui réalise ces contrôles.

08h48 : Bonjour, je ne comprends pas cet accord. Pourquoi cette inspection en Turquie des bateaux en partance de l’Ukraine ? Les Russes ont peur que l’Ukraine exporte quoi si ce n’est des céréales ? Des armes (ils en ont besoin, ils ne vont pas exporter des armes) des œuvres d’arts, des meubles Ikea ?

08h44 : J’ajoute, pour ceux qui voudraient suivre son trajet, que le site Marinetraffic.com (en anglais) permet de suivre à la trace tous les navires du genre à travers le monde.

08h37 : Le Razoni est le premier navire autorisé à quitter le port dans le cadre de l’accord signé entre Kiev et Moscou le 22 juillet. Il transporte du maïs à destination du Liban, mais devra d’abord passer des inspections à Istanbul, conformément aux termes de l’accord.

08h32 : Le premier chargement de céréales ukrainiennes vient de quitter le port d’Odessa, selon le ministère turc de la Défense.

07h26 : C’est un premier voyage très attendu : un chargement de céréales ukrainiennes s’apprête à quitter le port d’Odessa. Après six mois de conflit, Kiev et Moscou avaient signé un accord le 22 juillet permettant la reprise des exportations. Le navire, « chargé de maïs »à partir de 7h30 (heure française) pour se rendre au Liban, selon le communiqué du ministère turc de la Défense. De quoi, peut-être, ralentir un peu l’inflation des prix alimentaires qui touche le monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.