Pourquoi la SPA redoute une hausse record des abandons d’animaux domestiques ce week-end

« L’abandon est un fléau qui, tel un refrain, revient sans cesse. » Malgré des peines durcies pour sévices ou abandon d’animaux, les années passées et se ressemblent pour la SPA. Car chaque été, pour la Société protectrice des animaux, c’est la même rengaine : les refuges et leurs équipes « voir les animaux abandonnés défiler jour après jour, heure après heure ».

Rien qu’au mois de juillet 2022, selon RTL , les refuges de la SPA ont accueilli 11 % d’animaux en plus, abandonnés par des propriétaires peu scrupuleux. 11 % d’animaux en plus, c’est 1 400 animaux abandonnés de plus que l’année dernière à la même époque. Et alors que les refuges sont déjà saturés et ont du mal à pouvoir accueillir de nouveaux animaux, la SPA redoute une hausse record des abandons ce week-end.

« Le pire week-end de l’année »

« Ça va être le pire week-end de l’année. » Samedi 30 juillet, Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, a laissé éviter son désarroi au micro de RTL face à la situation « catastrophique » dans lequel se trouvent les refuges de l’association cet été. Car cette année, la SPA fait face à une saturation inédite, peu de familles ayant adopté de nouveau compagnon à quatre pattes cet été.

« Après un début de mois de juillet catastrophique, le nombre des abandons s’est tassé en cette fin de mois. On arrive à des chiffres qui sont absolument comparables à ceux de l’an dernier. Mais ce phénomène de saturation est dû à quelque chose d’un petit peu nouveau […]. Depuis le début de l’été, nous n’avons eu que très peu d’adoptions par les familles. Sur un plus de 8 900 animaux, c’est plus de 1 000 que l’an dernier »détaille-t-il au micro de RTL.

Et la situation pourrait encore empirer, en raison du week-end de chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens, qui ne pouvait qu’augmenter cette saturation sur des refuges déjà en tension.

« Ça va être le pire week-end de l’année. C’est-à-dire que les grands week-ends du mois d’août vont produire comme chaque année un grand nombre d’abandons »a ainsi déclaré le président de la SPA.

La France, championne d’Europe de l’abandon

Pour éviter de battre le triste record du nombre d’animaux abandonnés cet été, le président de la SPA a rappelé que l’abandon des animaux, considéré comme une maltraitance, est un délit « passible de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende si l’abandon est suivi de la mort de l’animal, ce qui est souvent le cas ».

Une piqûre de rappel nécessaire, alors que la France détient « la palme d’or en Europe » de l’abandon d’animaux, selon les mots d’Anissa Putois, responsable communication chez Peta France, relayée par National géographique .

Tous les ans, près de 60 000 animaux domestiques sont ainsi abandonnés à l’approche de l’été par leurs maîtres, souvent devenus propriétaires sous le coup de l’impulsion. Au total, chaque année, quelque 100 000 bêtes sont ainsi abandonnées en France.

Pour éviter ces achats impulsifs et « irresponsables » débouchant sur « un acte qui traumatisera l’animal à vie »une loi emblématique contre la maltraitance animale a d’ailleurs été votée en novembre 2021.

Cette loi « visant à lutter contre la maltraitance animale et à conforter le lien entre les animaux et les hommes » prévoir notamment la fin de la vente de chiots et chatons en animalerie en 2024, un meilleur encadrement de la vente d’animaux en ligne et des peines durcies pour sévices ou abandon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.