Miguel Angel Lopez réintégré au sein de l’équipe Astana

L’équipe Astana a annoncé lundi qu’elle mettait fin à la suspension de son grimpeur colombien Miguel Angel Lopez, une mesure qu’elle avait prise, après un contrôle des bagages de ce dernier par la police espagnole à l’aéroport de Madrid, le 22 juillet dernier.

Aligné au Tour de Burgos et sur la Vuelta

La formation kazakhe a été soulignée, dans un communiqué, « qu’en l’absence d’éléments trouvés par les autorités espagnoles ou l’Union cycliste internationale (UCI) », elle n’était pas « en position de continuer cette suspension qui prive le coureur de ses droits contractuels ». Lopez est provisoirement réintégré et va reprendre son programme de cours. Il sera présent au Tour de Burgos et sur la Vuelta.

La Garde civile espagnole avait déclaré, le 22 juillet, qu’il s’agissait d’un contrôle de routine des bagages et que Miguel Angel Lopez ne faisait pas l’objet d’une enquête. Mais, selon le site espagnol Ciclo21, le coureur colombien avait été interpellé dans le cadre d’une enquête pour trafic de médicaments et blanchiment de capitaux. L’équipe Astana a précisé qu’elle allaitait continuer à surveiller de près ce dossier et n’hésitera pas à prendre des mesures en fonction de l’évolution de la situation ».

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.