le sacre historique des Anglaises face a l’Allemagne

Publié le :

L’équipe d’Angleterre de football féminin a remporté l’Euro après sa victoire (2-1) face à l’Allemagne dimanche 31 juillet. Devant leur public à Wembley, les Britanniques ont dû passer par la prolongation pour décrocher la première victoire d’une équipe anglaise dans un tournoi depuis 1966.

« Dieu sauve les reines ! » Cinquante-six ans que le Royaume-Uni attendait ça et ce sont les filles qui l’ont fait. Les Anglaises ont enfin brisé la malédiction des équipes nationales de football qui n’avaient gagné aucun titre depuis 1966 et la victoire en Coupe du monde des « Three Lions ». Et comme un symbole, c’est face à l’Allemagne, éternelle bête noire, que les filles de Sarina Wiegman ont rendu la fierté au pays qui a inventé le football.

On annoncéit cette finale indécise, elle le fut pendant au moins une bonne heure. Pourtant, les 22 actrices n’ont pas essayé d’observer un tour d’observation en début de rencontre. De l’intensité, du jeu et beaucoup d’intentions offensives ont rythmé la première mi-temps. À ce jeu, le pays organisateur a été plus tranchant face à l’Allemagne qui digérait certainement le forfait à la dernière minute de sa meilleure buteuse (6 réalisations) et capitaine Alexandra Popp. La bourreau des Bleues (doublé) en demi-finale, blessée à l’échauffement, est restaurée par Lea Schüller à quelques minutes du coup d’envoi.

Sublime lob de Toone

Devant leur public, les « Lionesses » se montrent plus entreprenantes avec des meilleures occasions par White (3e), Stanway (18e) et Bronze (20e). Mais il a fallu attendre l’heure de jeu, dans un moment fort pour l’Allemagne, pour voir l’Angleterre débloquer le match grâce à l’ouverture du score d’Ella Toone (62e). L’attaquante de Manchester United, entrée à la 56e minute, et bien introduite par Walsh, lobe magnifiquement Frohms pour donner l’avantage aux siennes.


Mais l’Allemagne n’est jamais vaincue, et les filles de Martina Voss-Tecklenburg, quatre fois vainqueur de l’Euro comme joueuse, vont trouver les ressources pour égaliser grâce à Lina Magull (71e). À 10 minutes de la fin, tout reste à faire.

Cinquième pays vainqueur de l’Euro

La rencontre se durcit. En attestent les 7 cartons jaunes sortis par l’arbitre. La différence va se jouer à la prolongation. Les Britanniques forcent leur destin par la remplaçante Chloé Kelly qui donne un avantage qui va se rendre définitive à la 111e. L’attaquante de Manchester City profite ainsi d’un petit cafouillage dans la surface allemande après un corner pour pousser la balle au fond des filets et faire exploser Wembley.

Les Anglaises vont résister durant les dix dernières minutes face à des Allemandes émoussées pour devenir le cinquième pays vainqueur de l’Euro après l’Allemagne, la Suède, la Norvège et les Pays-Bas.

La déception des Allemandes battues en finale de l’Euro 2022 par l’Angleterre. REUTERS – JOHN SIBLEY

La reine Elizabeth II salue « une inspiration » pour les femmes

La reine Elizabeth II a félicité dimanche l’équipe d’Angleterre pour sa victoire à l’Euro de football féminin, saluant « une inspiration » pour les femmes et « les générations futures » à l’issue d’une compétition qui a rencontré un succès historique populaire au Royaume-Uni. « Votre réussite va bien au-delà du trophée que vous avez si bien mérité. Vous avez toutes montré un exemple qui sera une source d’inspiration pour les filles et les femmes d’aujourd’hui et pour les générations futures », a déclaré dans un communiqué la souveraine de 96 ans, qui ne s’exprime désormais qu’ en de très rares occasions. « J’espère que vous serez aussi fières de l’impact que vous aurez eu sur votre sport que du résultat obtenu aujourd’hui », at-elle ajouté.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.