Le Kosovo rapporte l’entrée en vigueur de nouvelles règles à la frontière serbe

Ces règles ont provoqué des tensions dans le nord du pays.

Article rédigé par

Publié

Mis à jour

Temps de lecture : 1 minute.

Le gouvernement du Kosovo a décidé, lundi 1er août, de reporter d’un mois l’entrée en vigueur de nouvelles règles à la frontière avec la Serbie. Elles avaient provoqué des tensions, dimanche, dans le nord du pays où vit une minorité serbe. Des barricades ont été renforcées et des coups de feu tirés sur la police. Les nouvelles règles, qui doivent entrer en vigueur lundi, autorisent que toute personne entrant au Kosovo avec une carte d’identité serbe dispose d’un document temporaire pendant son séjour dans le pays.

Pristina avait par ailleurs donné deux mois aux Serbes du Kosovo pour remplacer les plaques d’immatriculation serbes de leurs véhicules par des plaques de la République du Kosovo. Le Premier ministre Albin Kurti avait précisé dimanche qu’il s’agissait d’une mesure de réciprocité, dans la mesure où la Serbie – qui ne reconnaît pas l’indépendance de son ancienne province à majorité albanaise proclamée en 2008 – en exige autant des Kosovars qui entrent sur son territoire.

Dans un discours à la nation dimanche, le président serbe Aleksandar Vucic a déclaré que la situation au Kosovo n’avait « jamais été aussi complexe » pour la Serbie et les Serbes qui y vivent. De son côté, Albin Kurti un accusé le président serbe de défendre des « troubles ». « Les prochaines heures, jours et semaines peuvent être difficiles et problématiques »a écrit le Premier ministre kosovar sur Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.