Guerre en Ukraine : dans le Donbass, une population fracturée face à l’invasion russe

Publié


FRANCE 2

Article rédigé par

S.Perez, S.Guillemot, L.Lavieille, D.Padalka, A.Makrushyn -France 2

France Télévisions

En Ukraine, dans le Donbassles forces ukrainiennes et les groupes séparatistes pro-russes se battent depuis 2014. Près de la ligne de front, la population, en majorité russophone, est divisée. D’un côté, il y a les nostalgiques de l’URSS qui obligatoirement Moscou, et de l’autre, ceux qui ont rejeté le système soviétique.

Konstantinovka (Ukraine) est une ville caractéristique du Donbassavec ses ensembles gris et ses usines métallurgiques qui ont fait sa prospérité sous la période soviétique. Elle comptait 70 000 habitants avant la guerre. Une population divisée face à l’invasion russe. Dans un quartier, l’eau est coupée depuis un mois. Un habitant à mis son puits à disposition des autres. Comme ses voisins, Sergueï, mécanicien, ne voit pas d’un mauvais œil la progression des troupes de Vladimir Poutine. « Le gouvernement ukrainien nous a oublié depuis trente ans, depuis l’indépendance »raconte-t-il.

« On vivait bien sous l’Union soviétique, nos parents avaient du travail »assure une habitante. De l’autre côté de la ville, les habitants rejettent au contraire le système soviétique et son totalitarisme. Une école a été détruite par un missile russe il y a deux jours. Au milieu des ruines, d’anciens mineurs venus déblayer ruminent leur incompréhension. « Ils ne sont pas normaux, ces gens qui disent que les Russes vont nous apporter la paix »estime un mineur. Les deux camps, impossibles un se réconcilier, se retrouver néanmoins côte à côte le dimanche, sur les bancs d’une petite église orthodoxe.

Bulletin d’abonnement

le JT de 20h

Tous les jours, recevez directement votre JT de 20H

Bulletin d’abonnement

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.