L’intérieur du nouveau Renault Austral risque de faire du bruit

Les ingénieurs Renault ont particulièrement travaillé certaines sonorités du mobilier de l’habitacle de l’Austral pour créer une ambiance sonore agréable et qualitative. A l’approche de la commercialisation du SUV, Renault nous dévoile certains de ses secrets de fabrication.

Par

Raphaël Desrosiers

Publié le

Le repos-main avant central de l’Austral est inédit.

Renault


Alors que Renault a récemment arrêté la production du Kadjar, son successeur se prépare lui pour son arrivée. Déjà en précommande, le Renault Austral devrait en effet rejoindre les concessions en novembre pour les premières livraisons en fin d’année. L’argus a encore pu découvrir ce modèle stratégique pour Renault, chargé de concurrencer notamment le Peugeot 3008, et nos premières impressions confirment des prestations en hausse.

Un travail particulier sur les sons

Image média

Image

L’Austral partage sa planche de bord avec la Mégane E-Tech.

Laurent Lacoste

C’est notamment le cas de l’insonorisation, avec des bruits de roulement qui nous ont semblé maîtrisés lors de premiers tours de roues sur un modèle de présérie. Mais Renault est apparemment allé plus loin qu’un simple travail sur l’insonorisation. Le constructeur nous dévoile en effet le travail réalisé sur l’élaboration du repos-main coulissant placé sur le tunnel central de la planche de bord.

Cette pièce inédite (l’Austral partage son intérieur avec la Mégane E-Tech mais cette pièce en particulier est propre au SUV) qui accueille un chargeur à induction, peut-être déplacée : en la glissant vers l’avant elle libère l’accès au rangement central et permet à sa poignée de manipulation de faire office de repos-main lors de l’utilisation de l’écran tactile.

Au lieu de rendre sa manipulation silencieuse, Renault a préféré la sonoriser subtilement. « Nous avions une superbe pièce design multifonction sur la console centrale mais son déplacement ne suscitait pas d’émotion particulière. Avec le responsable du Design Intérieur, nous avons donc réfléchi à une façon de rendre sa manipulation plus attrayante. » explique l’expert qualité perçue de l’Austral.

Une inspiration venue de l’univers de l’horlogerie

La réponse est venue du monde de l’horlogerie. Inspirée par le cliquetis de la lunette rotative de la montre de plongée de l’expert : « nous avons tout de suite pensé à une composante sonore pour accompagner la manipulation du repos-main : un son de crantage valorisant, plutôt métallique ». C’est cette idée qu’a reprise Renault pour améliorer la sensation de qualité perçue à l’intérieur de l’habitacle de l’Austral. « Nous sommes vraiment fiers du résultat et nous avons hâte que les futurs possesseurs d’Austral prennent du plaisir à manipuler ce repos principal coulissant. » conclut l’expert. A voir si l’Austral sera réglé comme une horloge suisse lors de notre essai…

Étiquettes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.