comment soigner cette pathologie ?

Le traitement de l’apnée du sommeil dépend de la sévérité de la maladie et de ses causes. Des méthodes efficaces existantes pour un quotidien moins impacté.

Plusieurs symptômes sont révélateurs d’une apnée du sommeil. Ronflements, maux de tête, fatigue intense sont parmi les plus courants. Cette pathologie se manifeste par des arrêts involontaires de la respiration. Ces pauses de respiration durent généralement de 10 à 30 secondes. Elles peuvent se répéter jusqu’à une centaine de fois par nuit. Dans les cas graves, elles sont adaptées jusqu’à plus de 30 fois par heure. Cette réduction ou interruption de la ventilation pendant le sommeil provoque un manque d’oxygène. Le cerveau réagit et la personne se réveille pour reprendre sa respiration. L’apnée du sommeil survient en général chez les personnes en surpoids, âgées ou qui ronflent de façon importante.

Ce syndrome concerne entre 5 et 15 % de la population, en particulier les hommes en surpoids de plus de 40 ans. Pour définir un syndrome d’apnée du sommeil, on considère qu’il faut comptabiliser plus de 10 apnées de plus de 10 secondes par heure de sommeil. Les effets sur les personnes atteintes de cette pathologie peuvent être particulièrement handicapés quotidiennement. Ce sommeil, moins réparateur, engendre une dégradation de la qualité de vie. On relève notamment une fatigue chronique au cours de la journée et une irritabilité. Le syndrome d’apnée du sommeil entraîne des modifications du rythme cardiaque et des poussées d’hypertension artérielle qui peuvent se pérenniser en dehors du sommeil.

Déterminer la cause pour mieux se soigner

Quelles sont les causes ? Dans la majorité des cas, les apnées sont dues à un relâchement de la langue et des muscles de la gorge. Ceux-ci ne sont pas assez toniques et bloquent le passage de l’air lors de la respiration. Plus rarement, les apnées sont dues à un mauvais fonctionnement du cerveauqui cesse d’envoyer « l’ordre » de respirer aux muscles respiratoires. La grande majorité des personnes souffrant d’apnée du sommeil ne le sait pas. Le plus souvent, c’est le conjoint qui remarque la présence d’apnées et de ronflements. Il est conseillé de consulter un médecin en cas de doute. Ce dernier pourra vous diriger vers un centre spécialisé dans l’étude du sommeil. Dans ce cas, un examen appelé polysomnographie pourra être réalisé.

Le traitement des apnées du sommeil dépend de la sévérité des symptômes et de leurs causes. La aération nocturne en pression positive continuer est la méthode la plus composée. Pendant la nuit, de l’air sous pression est insufflé à l’aide d’un masque posé sur le nez. Cette ventilation forcée confirme les voies respiratoires ouvertes. Si la cause des apnées est liée à un défaut anatomiqueune intervention chirurgicale peut être nécessaire telle qu’une ablation des amygdales ou de la luette, une modification de l’anatomie du pharynx ou encore une chirurgie nasale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.