Avec son taux en nette hausse, le livret A va redevenir attractif

La pandémie a poussé les Français à épargner davantage. L’encours sur le livret A a lui atteint 343 milliards d’euros en 2021 selon la Banque de France, un record. Nicolas Guyonnet/Hanslucas

DÉCRYPTAGE – Le placement préféré des Français fait deux fois mieux que le fonds euros et que les placements risqués. Mais ce rendement ne protège pas les épargnants de l’inflation.

Les ménages, inquiets des effets de la poussée de fièvre des prix, vont pouvoir protéger un peu mieux leurs bas de laine. Ce lundi, le livret A, détenu par 55 millions de Français, va voir sa rémunération passer de 1 à 2 % par an, net de fiscalité. Il en va de même pour son petit frère, le livret de développement durable et solidaire (LDDS), qui profitera d’un taux équivalent.

Ce n’est pas le seul produit réglementé à voir sa rémunération rehaussée. Le livret d’épargne populaire (LEP), réservé aux ménages pas ou peu imposables, et dont le calcul dépend plus directement de l’inflation, va lui voir son rendement passer de 2,2 % à 4,6 % le 1euh août. Quelque 6,9 ​​millions de Français en détention.

La hausse des taux de l’épargne réglementée n’en est probablement qu’à ses débuts. «Selon toute probabilité (…), le mouvement de hausse du taux du livret A va se poursuivre jusqu’au 1euh février de l’année prochaine»déclarait il y a quelques jours le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.