Tickets restaurant : le plafond à 38 € par jour, c’est fini

l’essentiel
Dès le vendredi 1er juillet, le plafond de 38 € de tickets restaurant par jour prendra fin. Vous ne reviendriez toutefois pas aux 19 €. Bercy planche sur les propositions des professionnels, des restaurateurs et de la Commission nationale des titres restaurant (CNTR). Parmi celles reçues, l’abaissement du plafond, la fin de leur utilisation le week-end …

Depuis deux ans, les salariés se sont habitués au plafond journalier de 38€ des tickets restaurant. Initialement créé pour soutenir les restaurateurs et écouler les stocks de tickets restaurant en 2020, cette augmentation du plafond a été prolongée à trois reprises. Cette fois-ci, Bercy n’envisage pas de reconduction. En revanche, le ministère n’a pas encore rien décidé pour la suite.

Vers un plafond à 29 € par jour ?

Le doublement du plafond des tickets restaurant a été une mesure très populaire auprès des restaurateurs comme des consommateurs. Mais dès février, le gouvernement a fait savoir que le passage de 38 € au lieu de 19 € serait fini le 1er juillet. À quelques jours de la date fatidique, les restaurateurs, les émetteurs des tickets restaurant ont proposé à Bercy un compromis. Ils acceptent de réduire le plafond de 38 €, jugé d’ailleurs trop élevé par les émetteurs comme Edenred ou Sodexo, mais ne veulent pas revenir à 19 €, plafond toujours en vigueur pour les supermarchés. Ainsi, la CNTR a proposé un nouveau plafond de 29 € sur lequel aucune décision officielle n’a été prise.

Le compromis a toutefois de bonnes chances d’aboutir. « Toutes les mesures que nous avons proposées depuis 2020 ont été retenues par Bercy », précise un représentant syndical de la commission à nos confrères du Figaro. Le ministère de l’Economie a attribué à la CNTR, que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) se penche sur la question. Qui plus est, les restaurateurs sont globalement très favorables au maintien d’un plafond supérieur à 19 €. Selon un sondage Viavoice pour Worklife de février, six restaurateurs sur dix étaient en faveur du maintien du plafond à 38 €.

Avec l’inflation croissante, la mesure n’est pas non plus dénuée de sens. L’augmentation du prix des matières premières alimentaires peut entraîner également une augmentation des ajouts pour les clients. Une raison supplémentaire de ne pas revenir à l’ancien plafond.

Le week-end et les jours fériés, les tickets restaurant, c’est vraiment fini !

Si le montant du plafond des tickets restaurant est encore en discussion, la décision concernant leur utilisation le week-end et les jours fériés semble bel et bien tranchée. Comme le rapporteur Romain Vidal, représentant des restaurateurs à la CNTR au Figaro, « tout le monde est d’accord ». Pour les membres de la CNTR, l’utilisation des tickets-restaurant le week-end et les jours fériés « ne servait qu’à épuiser les stocks ». Pour Benjamin Suchar, directeur de Worklife, un émetteur sans commission, également interrogé, « il ne faut pas dévoyer l’objet du titre-restaurant, qui est de financer la pause déjeuner ».

À noter cependant, les règles concernant les jours sont différentes en fonction des salariés. Sur le site legifrance.gouv, il est simplement prévu que vous ne puissiez pas utiliser vos tickets sur les jours de congé et les jours fériés non travaillés. Ainsi, si vous travaillez le week-end et/ou les jours fériés, vous avez le droit de payer avec les tickets restaurant votre déjeuner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.