Margarita Simonian, la tsarine de la propagande poutinienne qui adorait la tête de castor à l’oignon

Margarita Simonian décorée par Vladimir Poutine, le 23 mai 2019. Evgenia Novozhenina/AFP/East News

VU D’AILLEURS – Jusqu’à présent, l’Ukraine et le reste du monde voyaient en elle la «tsarine de la propagande». Dorénavant, elle est en plus considérée comme une «criminelle de guerre qui a du sang sur les mains».

Par Wiktoria Bieliaszyn (Gazeta Wyborcza)

Ses téléspectateurs, lecteurs et collègues les plus fournis l’appellent généralement « Margo ». Depuis longtemps, l’Ukraine et le reste du monde voient en elle la « tsarine de la propagande »la « Voix du Kremlin » ou la « fonctionnaire du régime ». Dorénavant, elle est en plus considérée comme une «criminelle de guerre qui a du sang sur les mains».

Éclairés par les enquêtes de la Fondation de lutte contre la corruption d’Alexeï Navalny, les membres de l’opposition russe la provoquent souvent de « voleuse ». Mais aussi de «bouffeuse de castors»quolibet dont elle a été affublée après avoir mis en ligne la recette de la «tête de castor aux oignons» qui, paraît-il, est l’un de ses plats préférés. Quant aux Russes qui gobent la propagande, ils voient en elle une femme à succès et une vraie patriote, qui aime la Russie par-dessus tout. Bien qu’elle exerce le métier de journaliste, elle-même se dit très fière du qualificatif de « Propagandiste du Kremlin ».

Des tréfonds de l’enfer

En 2017…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.