ils prennent du gasoil dans une station-service inondée et tombent en panne

Les orages de ces deux derniers jours n’ont pas épargné les Hauts-de-France en termes de précipitations. Malgré la sécheresse qui sévit dans la région, la chute d’autant d’eau en si peu de temps n’est pas nécessairement bénéfique. Les sols n’ont pas le temps d’absorber toute cette pluie et cela engendre des inondations, comme ce fut le cas dans une station-service Leclerc, à Saint-Amand, près de Valenciennes, dans le Nord.

Que la station-service ait un petit air de piscine aurait dû mettre la puce à l’oreille des automobilistes qui s’y sont présentés, dimanche matin. Il semble que non. Bien que l’endroit ait été recouvert de plusieurs centimètres d’eau, un nombre encore indéterminé de clients ont tout de même décidé de faire le plein de leurs véhicules. Outre le fait d’avoir eu les pieds mouillés, beaucoup ont eu la déconvenue de voir leur voiture tomber en rade quelques minutes plus tard. Forcément, le gasoil ne fait pas bon ménage avec l’eau.

« En même temps, faut être un peu stupide »

« Je mets le plein dans ma voiture, j’avance jusqu’au Stop ma voiture se met à fumer noir et cale plus moyen de la démarrer », témoigne Lucie sur Facebook. Idem pour Barbara, qui reconnaît tout de même avoir fait « l’erreur de mettre du gasoil alors que la pompe était inondée ». De son côté, la direction de l’hypermarché concerné prend acte « de dysfonctionnements rencontrés par des clients après s’être servis en carburant ce jour », et présente ses « excuses pour la gêne occasionnée », tout en indiquant qu’il s’ agit d’un « contexte indépendant de notre volonté ». »

Si Leclerc promet de faire un geste pour ses clients tombés en panne, de nombreux internautes sont moins compréhensifs. « En même temps, faut être un peu stupide », lance Miguel. « Au vu de la station, je n’aurais pas mis d’essence effectivement », affirme Antonella. « Faut pas être très futé pour aller se servir quand on voit l’état dans lequel c’était », insiste Val.

En tout cas, le problème n’est pas anodin et les réparations pourraient bien se révéler très onéreuses. Plus automatique s’était penché sur la question et concluait que « L’eau est l’ennemi n° 1 des pompes et autres injecteurs des moteurs diesels ». Les dommages généralement occasionnés sont la casse de la pompe d’injection, le grippage des injecteurs, sans compter la vidange et le nettoyage du réservoir. Pour ne pas être de sa poche, nos confrères conseillaient de faire prélever par un huissier 2 échantillons du carburant mis en cause si l’affaire devait aller en justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *