Gard : un véhicule s’est écrasé contre un platane à Argilliers, qui sont les victimes de l’accident ?

Un véhicule Mercedes de type van s’est encastré contre un platane, ce lundi de Pentecôte, vers 3 heures à Argilliers sur la départementale 981 entre Remoulins et Uzès. Le pronostic vital de deux des sept blessés était engagé cette nuit. Les victimes sont des habitants de Vers-Pont-du-Gard.

Six des sept victimes d’un dramatique accident ce lundi de Pentecôte à Argilliers vers 3 heures sont des habitants de Vers-Pont-du-Gard. L’un des blessés est chef d’entreprise et élu dans l’opposition à Vers-Pont-du-Gard. La septième victime serait un résident d’Argilliers.

Dépistage d’alcoolémie du conducteur négatif

Sept personnes étaient à bord de ce Mercedes de type van qui roulait sur la départementale 981 entre Remoulins. Pour une raison indéterminée, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule sur la départementale 981 entre Remoulins et Uzès. Le véhicule s’est encastré contre un platane. Le dépistage de l’alcoolémie du conducteur est négatif.

Des hélicoptères du Samu 34 et le Dragon 34 ont été engagés sur cette importante opération de secours et ont atterri sur le stade de Vers-Pont-du-Gard dans la nuit.

Deux des blessés dont le pronostic vital était engagé – un homme de 44 ans qui était incarcéré et une femme de 50 ans – ont été évacués par hélicoptère au CHU Lapeyronie à Montpellier. Les quatre autres blessés – une jeune fille âgée de 17 ans, une femme âgée de 42 ans, deux hommes âgés de 62 ans et 57 ans – ont été secourus par les pompiers et évacués vers l’hôpital de Bagnols-sur-Cèze et le centre hospitalier de Nîmes.

Les pompiers d’Uzès, Founès, Marguerittes, Beaucaire, Nîmes, Saint-Geniès-de-Malgoirès, Les Angles, Bagnols-sur-Cèze ont été engagés. Les gendarmes étaient sur place. Un gendarme du peloton de surveillance et d’intervention de Bagnols-sur-Cèze a secouru l’une des victimes souffrant d’une fracture ouverte et d’une hémorragie. Il a posé un garrot. Les médecins et secouristes ont ensuite pris le relais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *