Elles essayaient de faire passer de la drogue avec des « narcoperruques », une méthode inédite

Ce vendredi 3 juin 2022, deux femmes de nationalité colombienne ont été arrêtées à l’aéroport de Tocumen, au Panama. Elles transportaient respectivement 68 et 67 cylindres remplis de cocaïne dans leurs perruques.

La créativité des trafiquants de drogue semble parfois sans limite. Ce vendredi 3 juin 2022, deux Colombiennes ont ainsi été arrêtées à l’aéroport panaméen de Tocumen avec ce que la justice du Panama qualifiée de « narcoperruques », rapporte le journal Le Figaro. Selon la procureure en charge de l’affaire, il s’agit d’une méthode inédite à ce jour.

C’est lors du contrôle classique pré-embarquement que les autorités panaméennes ont détecté quelque chose d’étrange dans la coiffure d’une première passagère en partance pour Madrid. Après un passage au scanner, elles comprennent que la femme porte une perruque et que celle-ci renferme quelque chose d’anormal. Bilan : 68 petits cylindres contenant de la cocaïne. La femme est immédiatement arrêtée par la police et placée en détention. Ce n’est toutefois pas la seule arrestation de la journée.

Une méthode insolite

Un peu plus tard, les services en charge de la sécurité de l’aéroport remarquent une autre coiffure étrange sur une seconde passagère, elle aussi en partance pour Madrid. Après examen, celle-ci porte 67 cylindres coincés entre les tresses de ses vrais cheveux et sa perruque. Elle est à son tour remise aux autorités judiciaires et placée en détention en attendant d’être interrogée.

Xiomara Rodriguez, la procureure antidrogue chargée de l’affaire, a indiqué qu’il s’agissait d’une méthode inédite, encore inconnue de ses services. La police panaméenne, dont le pays est la principale porte d’entrée de la cocaïne vers les Etats-Unis, est pourtant régulièrement confrontée à des techniques surprenantes. En 2021, elle avait « arrêté » un chat transportant de la cocaïne, du crack et de la marijuana autour de son cou, à proximité d’une prison.

Ce contenu peut également vous intéresser

1 réflexion sur “Elles essayaient de faire passer de la drogue avec des « narcoperruques », une méthode inédite”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *