à Sievierodonetsk, les Ukrainiens « tiennent bon », affirme Volodymyr Zelensky

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation à la carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Marie Slavicek

Image de couverture : Un militaire ukrainien blessé est évacué vers un hôpital dans la province de Donets (est de l’Ukraine), dimanche 5 juin 2022. Bernat Armangue / AP

Les contributions de ce suivi en direct sont activées entre 9 heures et 21 heures, heure de Paris.

  • Le président ukrainien dans le Donbass. Volodymyr Zelensky s’est rendu, dimanche 5 juin, auprès des troupes ukrainiennes sur la ligne de front, dans l’est du pays, où la guerre fait rage face aux forces russes, at-il annoncé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux . « Nous étions à Lyssytchansk, nous étions à Soledar », a dit le dirigeant, qui a visité des postes de commandement de ces localités proches de Sievierodonetsk. Il s’est également rendu à Zaporijiaoù il a rencontré des résidents de Marioupol qui ont réussi à fuir.
  • L’oblast de Zaporijia serait contrôlée à 60 % par l’armée russe. Selon son gouverneur militaire, Oleksandr Staroukh, la région du sud-est de l’Ukraine serait majoritairement aux mains des forces de Moscou.
  • UN Sievierodonetsk, chaque camp a revendiqué des avancées sur le terrain durant les vingt-quatre dernières heures. Le ministère de la défense russe a affirmé, samedi, que les unités militaires ukrainiennes se retireraient de la ville, « ayant subi des pertes critiques lors des combats ». Les forces ukrainiennes ont répondu en déclarant qu’elles cherchaient à reprendre le contrôle total de la ville, avant que le gouverneur de la région de Louhansk, Serhi Haïdaï, revendique, dimanche dans la soirée, le contrôle de la moitié de Sievierodonetsk.
  • Moscou attaque Kiev par surprise. La capitale ukrainienne, qui représente un semblant de vie normale, a été frappée dimanche à l’aube par plusieurs bombardements russes, les premiers depuis la fin du mois d’avril. « J’ai entendu environ six explosions à 5 h 57 du matin », a déclaré à l’Agence France-Presse Natalia, 72 ans, qui a été réveillée par les bombardements. Une personne blessée a été hospitalisée, a annoncé sur Telegram le maire de Kiev, Vitali Klitschko.
  • Dans la région de Khersonoù l’Ukraine mène une contre-attaque, « des habitants ont quitté le village de Troudolioubivka » et les forces russes « continuer de bombarder les territoires occupés et les positions de l’armée ukrainienne »a assuré la présidence ukrainienne, qui a mis en garde contre une crise humanitaire de plus en plus probable dans les zones contrôlées par les Russes.
  • Toujours dans le Sud, Kiev a fait état d’une entreprise agricole dans le grand port d’Odessa frappée par un missile de croisière russe. Selon les premières informations, l’attaque à fait deux « victimes ». UN Mykolaïvle maire a rapporté la mort d’au moins trois civils après un bombardement russe.
  • Le Royaume-Uni va fournir de nouvelles lances-roquettes à l’Ukraine. Prenant la suite de Washington, le ministère de la défense britannique a annoncé lundi qu’il allait fournir à l’Ukraine des lances-roquettes d’une portée de 80 kilomètres pour faire face à l’offensive russe. Ces systèmes de lance-roquettes multiples (M270 MLRS) permettent d’« augmenter significativement les capacités des forces ukrainiennes »a précisé le ministère dans un communiqué.
  • Le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kuleba, a fustigé les appels du président français, Emmanuel Macron, à ne pas « humilier » la Russiejugeant que cette position ne pouvait qu’« humilier la France ».
  • Le chef d’état-major des forces américaines, le général Mark Milley, a affiché la détermination des États-Unis à soutenir la Suède et la Finlande avant leur adhésion à l’OTANà bord du Kearsargele plus grand navire de guerre américain à s’être jamais ancré dans le port de Stockholm.

Retrouvez notre direct d’hier ici.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Factuel. L’un des principaux monastères ukrainiens touchés par des frappes dans le Donbass

Témoignages. Exilés ukrainiens et russes en France : « Nous préparons notre départ pour Boston. J’aimerais rester en France mais nous n’en parlons pas la langue »

Décryptages. Les promesses de Vladimir Poutine pour faciliter l’exportation du blé ukrainien vers l’Afrique

Reportage. Donbass : Sievierodonetsk, coupé du monde, est en train de sombrer

Entretien. « Les Ukrainiens ont envie de rentrer, mais ils ont peur que tout bascule à nouveau du jour au lendemain »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *